89 – Au golf, le bruit vous gêne ?
C’est normal

Golfeuses et golfeurs n’aiment pas le bruit. À l’adresse, face à la balle le moindre chant d’oiseau, la moindre voix suffisent à briser la concentration d’une routine.
D’ailleurs l’étiquette nous recommande de ne faire aucun bruit, de ne pas parler, de ne pas nous déplacer, et de ne pas stationner à un endroit gênant pour celui qui s’apprête à exécuter son swing ou à putter.

Mais d’où viennent ces sortes de phobies souvent à l’origine d’échanges peu amènes sur les tees de départ ou les greens ? Continuer la lecture de « 89 – Au golf, le bruit vous gêne ?
C’est normal »

81 – Relâchement et lâcher prise

Le relâchement est la clé de voûte de notre sport. Or, il ne suffit pas d’invoquer le relâchement pour l’obtenir et souvent nos pros échouent à nous faire acquérir un jeu sans tension physique.

Pourtant nos professeurs ne manquent pas de trucs et astuces pour tenter de nous pousser au relâchement. Tel nous propose d’inclure un baillement dans notre routine, tel autre nous conseille de nous crisper sur notre grip à l’adresse puis de tout relâcher avant d’envoyer le take away…
Et pourtant beaucoup d’entre nous n’atteignent pas leur but et gardent dans leurs mouvements une part plus ou moins importante de crispation.

Alors faut-il comme les shadoks dire « S’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème » ? Non il y a bien un problème qui entraîne des effets de balle non désirés, tel le slice, et un manque de distance et de précision.

relâchement lâcher prise Continuer la lecture de « 81 – Relâchement et lâcher prise »

71 – Stress, golf, oméga 3. Lutter contre le stress

Stress, golf, oméga 3 – Médaillée d’argent au lancer du disque aux Jeux de Rio, Mélina Robert-Michon déclarait dans une interview avoir passé une piètre année 2015, à cause d’une « mauvaise gestion du stress ».  Et effectivement, on ne le dira jamais assez, le stress reste le plus grand pourvoyeur de mauvaises performances sportives, mais aussi le plus grand empêcheur de vivre sa vie. Il existe des solutions pour le combattre et le vaincre. Plusieurs ont été abordées sur ce blog. En voici une autre tout droit sortie d’une recherche récente.

Réussir un putt de quelques centimètres semble la chose la plus aisée du monde ! Et pourtant combien en avons nous manqués ?
Ne cherchons pas, l’adresse du joueur est rarement en cause. Le coupable en chef est le stress.

stress, golf, oméga 3
Facile ! Et pourtant combien en avons-nous manqués ?

L’article « Le stress, le practice et le parcours » tentait de montrer comment le stress se développait dans notre cerveau. Aujourd’hui je voudrais attirer l’attention sur une découverte récente publiée le 22 juillet 2016 par des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra). Cette recherche nous intéresse dans la mesure où elle débouche sur une solution qui pourrait bien nous débarrasser d’une grande partie de notre stress. Continuer la lecture de « 71 – Stress, golf, oméga 3. Lutter contre le stress »

68 – Power pose et gestion du mental

J’insiste beaucoup sur le stress car il est vraisemblablement la principale cause de notre irrégularité.
Notamment il est largement responsable de toutes les petites crispations qui nous empêchent de créer, lors de la descente, ce retard de la tête de club, source de plus grande vitesse. Pouvons-nous le gérer avec une Power Pose ? Tentons d’y voir clair.

superman-dean-cainLes Américains très friands de sciences humaines se passionnent pour l’étude des relations qui pourraient exister entre nos attitudes corporelles non verbales et notre psychisme. Une théorie issue de ce questionnement est en train de déferler sur l’Europe : la Power Pose. Pour tenter une traduction en français nous pourrions dire la « puissance-attitude ».
Continuer la lecture de « 68 – Power pose et gestion du mental »

66 – Le stress, le practice et le parcours

J’ai souvent cité ici la phrase de Percy Boomer : « un golf régulier dépend de notre capacité à interdire l’accès de notre machinerie mentale à la part de nous-même qui joue les coups de golf ». Ce que Boomer affirmait sur sa seule observation est aujourd’hui confirmé par la science.

Aujourd’hui les neurosciences, en utilisant des techniques novatrices, sont lancées à toute vapeur dans l’exploration du cerveau humain. Les découvertes se succèdent et nous avançons à petits pas certes, mais sûrement dans la compréhension de cet organe qui reste mystérieux.

Continuer la lecture de « 66 – Le stress, le practice et le parcours »

63 – Les limiteurs de vitesse du swing de golf

Au golf nous ne tirons pas toujours le meilleur parti de l’énergie que nous déployons dans nos swings si nous ne prenons pas garde aux limiteurs de vitesse qui vont ruiner nos efforts.

Je ne vais pas ici traiter de tous les limiteurs de vitesse. Je me contenterai de quelques exemples. Ce qui ne veut pas dire que cet article ne se complètera pas dans le temps.

Les limiteurs de vitesse corporels

– 1 / Les crashs
Il y a crash quand le bras droit pour les droitiers (gauche pour les gauchers) s’écrase contre la poitrine du joueur. Une grande part de l’énergie est consommée dans le choc, c’est autant de moins pour la balle. Mais il y a aussi crash quand à la montée le bras gauche (ou droit pour les gauchers) entre en contact avec la poitrine, limitant l’extension du backswing.
Continuer la lecture de « 63 – Les limiteurs de vitesse du swing de golf »

42 – Le stress du golfeur

Dans sa définition la plus large le stress est l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement.

Ce qui amène certains psychologues à le définir comme « une transaction entre la personne et son environnement ».

La genèse du stress

L’intérêt de cette approche est de bien poser les protagonistes, d’une part la personne concernée, d’autre part son environnement, et de bien situer le mode de relation entre les deux : une transaction. Transaction qui n’est rien d’autre que la façon dont la personne va  gérer le stress

Le stress du golfeur
Golfeur manifestement sous l’emprise du stress

Que se passe-t-il quand un état de stress survient ? Dans la plupart des cas peu de choses. Parfois simplement un bref instant où nous avons la sensation du risque de perte de contrôle. Si la transaction vire en notre faveur le stress s’éloigne, mais si elle vire en faveur de l’environnement, notre organisme va alors mettre en œuvre tout un processus en vue de reprendre l’avantage… ou de fuir.
Continuer la lecture de « 42 – Le stress du golfeur »

35 – Non pas dans l’eau !

Mais comment font-ils pour ne jamais jeter leur balle à l’eau ? C’est très simple : il suffit de donner le bon ordre au cerveau.

Ne pensez pas à une girafe ! Pourquoi visualisez vous une girafe ? Parce que notre cerveau ne sait pas interpréter les ordres négatifs.
« Ne pas » : est incompréhensible pour lui sans un effort particulier. Si quelqu’un nous dit : «  ne traverse pas », nous devons faire l’effort de traduire cet ordre négatif en une consigne positive : « reste là »!

C’est ainsi, notre cerveau ne sait pas commander à notre corps un geste négatif, il lui faut du positif.

Non pas dans l’eau !
Coeur d’Alene Resort Golf Course le trou 14 et son célèbre Floating Green (Idaho USA)

Donc au golf, face un obstacle d’eau se dire « ne pas tomber dans l’eau » va se traduire immédiatement et inconsciemment par une consigne positive : « tomber dans l’eau » et… une balle noyée. Notre cerveau va au plus court ! Trop tard pour crier « Non pas dans l’eau. »
Continuer la lecture de « 35 – Non pas dans l’eau ! »

34 – Jouer dans la zone, jouer synchronisé

Nous touchons là un domaine où le subjectif l’emporte sur l’observation. Jouer dans la zone est un état de grâce que tous les sportifs voudraient connaître en permanence.

Jouer dans la zone est cet état second dans lequel un sportif se sent invincible et où tout lui réussit. Difficile de le décrite autrement et difficile de l’expliquer. Nombreux sont les golfeurs à connaître occasionnellement cette félicité.
Ceux qui ont tenté de le décrire parlent de « bonheur à jouer », de « clairvoyance intégrale », de « connexion totale entre le corps et l’esprit », de « sensation de pouvoir tout accomplir », d’un « état méditatif actif « .

jouer dans la zone
Jouer synchroniser, ne faire qu’un avec la balle. Ici Camilo Villegas

Bien sûr des chercheurs ont voulu en savoir un peu plus. L’activité du cerveau peut être visualisée sous forme d’ondes grâce notamment à l’électro-encéphalogramme (EEG) .

Continuer la lecture de « 34 – Jouer dans la zone, jouer synchronisé »

27 – Que faire des mauvais coups de golf ?

Les mauvais coups de golf font partie du jeu.
– Cependant ils doivent faire l’objet d’un traitement spécial.

 

Car évidemment il nous arrive à tous de rater plus ou moins quelques coups de golf ! Alors que faire de ces mauvais coups, comment éviter qu’ils compromettent la suite du parcours et notre jeu tout court ?

Surtout éviter d’ancrer les mauvais coups!

Notre cerveau inconscient est capable de tout mémoriser, y compris certaines choses que nous préférerions oublier. Après un parcours voyez comme il est facile de se souvenir de tout, trou par trou, coup par coup…

Donc les mauvais coups nécessitent de mettre en place une post-routine pour évacuer tout de suite les mauvais états internes qu’ils engendrent.

Putting
Soyez bon avec vous-mêmes

Continuer la lecture de « 27 – Que faire des mauvais coups de golf ? »

25 – Que faire de nos émotions de golfeur ?

Dans un article « Le mental au golf pour faire quoi ? » je suis passé un peu vite sur nos émotions de golfeur. La plus connue étant certainement celle qui est censée nous faire déjouer sur le départ du trou n°1 ! Que faire de nos émotions de golfeur ?

Si je pense qu’une bonne respiration peut nous aider à vaincre cette émotion,  il est néanmoins indispensable de comprendre d’où elle vient.
Au golf les deux émotions que nous pouvons ressentir sont la peur et l’euphorie. La pire pour le score n’étant pas la peur qui elle rend souvent prudent !

De quoi avons nous peur ? Nous avons peur de rater notre coup devant témoins, donc du regard des autres sur ce mauvais drive et de leur jugement.

Que faire de nos émotions de golfeur
L’estime de soi, base de toute confiance

Continuer la lecture de « 25 – Que faire de nos émotions de golfeur ? »

13 – Le golfeur est-il multitâches ?

multitâches

Aujourd’hui nos machines électroniques nous font très souvent réaliser plusieurs choses en même temps. Mais sommes-nous pour autant plus efficaces ?

Dans une autre vie je m’étais mis en tête de passer mon brevet de pilote d’avion. J’ai eu comme instructeur, tout à fait par hasard, un homme incomparable, Jacques de Saint-Phalle, ancien commandant de bord d’Air France sur 747, ancien de l’escadrille Normandie-Niemen. Partager un cockpit avec lui était une véritable aventure humaine où se mêlaient rigueur, humour, patience et valeurs morales. Un grand moment de bonheur.
Continuer la lecture de « 13 – Le golfeur est-il multitâches ? »