60 – Le jeu lent : comment l’éviter ?

Temps de lecture estimé 5 minutes

Au golf, le jeu lent est un fléau. Il fait perdre du temps à tout le monde, vient à bout des nerfs les plus solides, provoque des conflits là où seule la sérénité à droit de cité, et peut avoir aussi des impacts économiques préjudiciables pour les gérants de parcours.

Le jeu lent

jeu lent

Qui ne s’est jamais trouvé derrière une partie de quatre qui semble scotchée sur chaque green, où chacun cherche sa balle dans les fourrés, palabre au milieu du fairway pour savoir qui doit jouer en premier… ? Rien de pire pour perdre sa concentration et au final son golf.

Que disent les règles ?

Les règles en vigueur depuis le 1er janvier 2019 ont clarifié la notion de jeu lent.


La règle 5.6 : Retard déraisonnable ; cadence de jeu rapide, apporte des précisions dans deux articles :

5.6a Retarder le jeu de manière déraisonnable

Un joueur ne doit pas retarder le jeu de manière déraisonnable, aussi bien en jouant un trou qu’entre le jeu de deux trous. Il risque un coup de pénalité à la première infraction, une pénalité générale de deux coups à le seconde infraction et la disqualification à la troisième infraction.

La règle précise : Si le joueur retarde le jeu de manière déraisonnable (jeu lent) entre le jeu de deux trous, la pénalité s’applique au trou suivant.

Se pose alors la question de ce qui est déraisonnable ?
Dans les commentaires de l’article 5.6 a il est précisé : « Les retards déraisonnables dans le contexte de la Règle 5.6a sont des retards causés par les actions d’un joueur qui sont sous son contrôle et qui affectent d’autres joueurs ou retardent la compétition. Les brefs retards résultant d’événements normaux se produisant pendant un tour ou hors de contrôle du joueur sont généralement considérés comme « raisonnables ».

Par exemple il est raisonnable de s’arrêter brièvement au club-house pour prendre de la nourriture ou des boissons. Mais il est déraisonnable de prolonger cet arrêt plusieurs minutes (sauf si le Comité l’autorise).
Il est déraisonnable de revenir au départ d’un trou depuis le green pour chercher un club oublié. De même il est déraisonnable de chercher sa balle plus de 3 minutes.

5.6b Cadence de jeu rapide

Un tour de golf est censé être joué à une cadence rapide.

Chaque joueur devrait reconnaître que sa cadence de jeu risque d’affecter le temps que mettront les autres joueurs pour jouer leurs tours, aussi bien ceux qui sont dans le groupe du joueur que ceux qui sont dans les groupes suivants.

Les joueurs sont encouragés à laisser passer les groupes plus rapides.

1 / Recommandations relatives à la cadence de jeu.

Le joueur devrait jouer à une cadence rapide tout au long du tour, y compris lorsqu’il :

• Se prépare pour chaque coup et le joue,

• Se déplace d’un endroit à l’autre entre les coups, et

• Se rend vers la zone de départ suivante après avoir fini un trou.

Un joueur devrait se préparer à l’avance pour le coup suivant et être prêt à jouer quand c’est son tour.

Quand c’est au tour du joueur de jouer :

• Il est recommandé que le joueur joue son coup en 40 secondes maximum, une fois qu’il a (ou devrait avoir) la possibilité de jouer sans gêne ni distraction, et

• Le joueur devrait normalement être capable de jouer plus rapidement que cela et il est encouragé à le faire.

2 / Jouer hors tour pour accélérer la cadence de jeu.

En fonction de la forme de jeu, il y a des fois où les joueurs peuvent jouer hors tour pour accélérer la cadence de jeu :

• En match play, les joueurs peuvent se mettre d’accord pour que l’un d’eux joue hors tour afin de gagner du temps (voir Règle 6.4a(2) Exception).

• En stroke play, les joueurs peuvent pratiquer le golf « Prêt ? Jouez ! » de manière responsable et en toute sécurité (voir Règle 6.4b(2)).

3 / Dispositions adoptées par le Comité vis-à-vis de la cadence de jeu.

Pour encourager et inciter à un jeu rapide, le Comité devrait adopter une Règle locale instaurant des dispositions relatives à la cadence de jeu.

Ces dispositions peuvent fixer un temps maximum pour jouer un tour, un trou ou une série de trous et un coup, et elles peuvent instaurer des pénalités pour ne pas les respecter.

Que dit l’usage ?

L’usage introduit un concept qui n’est pas dans les règles : le hors position .
Un groupe de joueurs est dit hors position à n’importe quel moment s’il a simultanément :
– perdu l’intervalle de départ qui le sépare de la partie précédente
– et si son temps cumulé dépasse le temps imparti pour le nombre de trous joués.

Et l’usage fixe le temps imparti pour chaque type de trou pour un groupe de 3 joueurs :
– 11 minutes pour un par 3
– 14 minutes pour un par 4
– 17 minutes pour un par 5
– et ajouter le temps de marche entre chaque trou.

Aux USA un groupe hors position peut se voir demander de sauter un trou pour rattraper son retard et peut-être expulsé du parcours si vraiment rien n’y fait !
En France au pire, l’intendant du golf vient demander d’accélérer le jeu.

Que dit le bon sens ?

 Avant toute chose adopter la devise suivante : Toujours avoir la partie précédente en vue !

Sur le départ

  • Les joueurs les plus courts tapent les premiers.
  • Le premier prêt joue, même avant le joueur qui a l’honneur.
  • Regarder la balle de ses partenaires afin de leur indiquer la position.
  • Jouer dès que la partie précédente est hors de portée.

Pour l’ordre de jeu la règle 6.4 précise :
L’ordre de jeu au départ du trou dépend de qui a l’honneur, et ensuite est déterminé par la balle qui est la plus éloignée du trou.
• En match play, l’ordre de jeu étant essentiel, si un joueur joue hors tour, l’adversaire peut annuler le coup et faire rejouer le joueur.
• En stroke play il n’y a pas de pénalité pour jouer hors tour, et les joueurs sont à la fois autorisés et encouragés à pratiquer le Golf « Prêt ? Jouez ! » c’est-à-dire à jouer hors tour en toute sécurité et de façon responsable.

Sur le parcours

  • Marcher rapidement entre les coups.
  • Sélectionner un club et être prêt à jouer immédiatement lorsque c’est notre tour.
  • Au bout de 2 minutes de recherche d’une balle égarée, laisser passer la partie suivante, si elle est juste derrière.

Dans les bunkers

  • Avant de descendre dans le bunker prendre un râteau et le poser à portée immédiate.
  • Jouer sans attendre.
  • Ratisser le sable en marchant à reculons

Sur le green

  • Avant d’aller putter, laisser chariots ou sacs du côté du départ suivant.
  • Putts courts : finir au lieu de marquer et d’attendre (sauf en match play).
  • Si « donné » ne pas jouer, ramasser tout de suite.
  • Etudier sa ligne de putt discrètement pendant que les autres puttent.
  • Marquer les scores sur le départ suivant, pas sur le green, ni près du green.

Partout

le jeu lent
Ne pas perdre tous ses moyens !

Enfin, si vraiment la partie qui nous précède aiguise particulièrement nos nerfs par son jeu lent :

– pratiquer quelques respirations abdominales ;
– pratiquer la marche en pleine conscience ;
– se souvenir que le golf n’est qu’un jeu.

Mais surtout éviter la colère et toute poussée d’adrénaline qui ne peut que faire des dégâts sur notre golf.