55 – Index de golf : les modalités changent en 2016

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis 2012, l’Association Européenne de Golf (EGA) permet aux fédérations nationales d’apporter leurs propres ajustements spécifiques à chaque pays pour le calcul de l’index de golf.

En janvier 2016, les golfeurs de nombreux pays européens adhérents à l’Association Européenne de Golf, dont la France vont avoir de nouvelles dispositions de calcul de l’index.

En France

index de golf
De nombreux golfeurs pratiquent un golf de loisir

Il est enfin admis qu’une majorité de golfeurs pratiquent un golf « de loisir » loin des compétitions officielles.
La nouvelle méthode de calcul de l’index établit donc une distinction entre deux types de golfeurs : ceux  dont l’index est inférieur à 18,4 et ceux dont l’index est  supérieur.
C’est ainsi que la remontée des index supérieurs à 18,4 est supprimée en cas de contre-performance. Corollaire logique, ces mêmes index sont exclus de l’application de la ZTA (zone tampon ajustée). Inutile en effet de parler de zone tampon pour des joueurs qui ne risquent pas de remonter leur index !

Pour les autres, la ZTA fait l’objet d’un lifting :
– mise en place d’un nouvel algorithme de calcul afin de limiter son utilisation lorsque les conditions sont normales. (article en anglais de l’EGA pour le calcul de la ZTA)
– Suppression des ajustements +3 et +4 résultant de l’application de la ZTA. Désormais les seuls ajustements liés à la ZTA sont -1, +1, +2 et « no counting ».

Enfin, pour tous les joueurs ayant rendu au minimum 8 cartes, deux mesures concernent un système de révision annuelle des index avec :
– Mise en place d’un nouvel algorithme pour la révision annuelle des index. (article en anglais de l’EGA pour le calcul de la révision annuelle)
– Mise à disposition des clubs du système de révision des index à partir d’Extranet.
Ce système obligatoire n’est appliqué qu’aux joueurs ayant rendu au minimum 8 cartes soit moins de 5% des licenciés . Il indique pour les joueurs concernés le nouvel index proposé qui doit ensuite être validé ou non par le club.

Et ailleurs

index de golf
Golf en Suisse à St Moritz

Quelques pays pour lesquels j’ai pu trouver des informations

L’Allemagne, l’Autriche et la Suisse vont adopter un système sensiblement semblable. À partir de la saison 2016, elles proposent un système de handicap  simplifié (il n’y a guère qu’en France où l’on parle d’index). Pour les handicaps supérieurs à 18,4 , le handicap ne sera plus ajusté vers le haut mais seulement vers le bas après les tournois. De plus, cette catégorie de joueurs ne bénéficiera plus du CBA (Computed Buffer Adjustment – la ZTA française). Dans le même temps, la limite supérieure du handicap officiel monte à 54 en Suisse où la distinction entre handicap actif/inactif est supprimée.

La Belgique qui a modifié son système en 2013, avec ajustements en 2014, ne le modifiera pas fondamentalement en 2016.

Le Royaume-Uni et l’Irlande qui fonctionnent sous le système CONGU (Concil of National Golf Unions) connaîtront aussi de nombreux et profonds changements. Pour les détailler il faudrait d’abord entrer dans les détails et les subtilités du CONGU ce qui serait fort long !
Mais pas de panique il existe des formules de calcul permettant de traduire les index EGA en CONGU et inversement. Toutefois pour jouer au Royaume-Uni ou en Irlande dans une compétition officielle, où l’index est en jeu,  les « continentaux » doivent présenter un document de leur fédération nationale attestant de la réalité de leur index le jour de l’épreuve !