99 – Rythme, tempo, swing ratio et métronome (2)

Temps de lecture estimé 7 minutes

2 / Le rythme et le swing ratio

À moins que vous ne soyez atteint de surdité rythmique, une maladie très rare qui touche aussi les rythmes biologiques, vous savez taper des mains en suivant le rythme d’un morceau de musique.

Au golf, c’est un peu différent. Jouer en rythme consiste à placer correctement des accélérations dans le déroulement du swing. Les accélérations bien placées constituent la substance du swing.
Du tee de départ à la coupe du trou, pour chaque coup joué, la balle doit être contactée pendant une phase d’accélération. Pas d’accélération pas de frappe consistante et pour finir une balle molle qui ne comble pas les espoirs mis en elle !

Rythme, tempo, swing ratio et métronome
Le début d’une grande aventure …

Où placer les accélérations

Dans l’idéal il y a deux accélérations dans un swing :
– une au backswing qui permet de tendre au maximum le ressort des gros muscles du buste et d’accumuler une quantité optimale d’énergie potentielle.
– une au downswing qui doit se prolonger au delà de la rencontre avec la balle proprement dite.

La première est une accélération douce et mesurée, qui se termine par une pause. La seconde doit être plus véloce. D’elle dépend la vitesse de la tête de club, donc la vitesse de départ de la balle et au final la distance parcourue par cette dernière.

Le bon rythme du swing peut s’écrire ainsi :
au backswing -> | stop | accélération | stop |
au downswing -> | stop | accélération -> décélération | stop |

Dans ce schéma il y a deux difficultés à vaincre :
au backswing ne pas aller trop vite. Ne pas arracher le démarrage, le take-away et, ne pas précipiter l’accélération à la montée pour bien tendre les gros muscles. Le stop se fait tout seul, impossible d’aller plus loin !
au downswing nous voyons bien où se situe l’enchaînement le plus délicat, le passage de l’accélération à la décélération.

Au downswing, dans l’idéal la phase d’accélération doit se poursuivre au delà de la frappe. Quand nos pros nous disent de « traverser la balle », ils emploient une image pour nous demander de faire comme si elle n’existait pas. Ils ne veulent surtout pas que notre mouvement s’arrête à la balle. Nous devons la « traverser » comme si elle était virtuelle. Tout ça pour bien nous faire comprendre que la vitesse maximale de notre tête de club ne doit être atteinte qu’après la balle, tout de suite dans l’arc de remontée vers le finish.

Et le swing ratio ?

Le rapport de swing ou swing ratio est le rapport entre le temps mis pour effectuer le backswing et le temps mis au downswing pour aller jusqu’à l’impact.
Les professionnels ont un swing ratio de 3:1 au driver et de 2:1 avec les wedges. C’est à dire qu’ils mettent trois ou deux fois moins de temps pour aller du sommet du backswing à la balle qu’ils n’en ont mis pour effectuer la montée complète.

C’est un précieux indicateur pour assurer un bon rythme. Le swing ratio donne une juste appréhension de l’accélération à acquérir dans le downswing jusqu’à l’impact.
Notons que dans cette phase, notre meilleure alliée n’est rien moins que l’accélération de la pesanteur ! (9,80665 mètres par seconde carrée pour la pesanteur normale).

Travaux pratiques

Le rythme
rythme et swing ratio au golf
SwingRite ©

Il est toujours possible de s’en remettre aux sensations, en travaillant avec un club. Mais pour agir sur le rythme j’ai découvert un outil, le SwingRite©, dont je ne pourrais plus me passer. D’autant qu’il permet de s’entrainer en intérieur (attention aux luminaires, j’en ai eu un chez moi !).

Le SwingRite© se présente sous la forme d’un club de 87 cm de long. À une extrémité un grip, à l’autre un dispositif réglable dont une partie est mobile.

rythme et swing ratio au golf
Partie mobile du SwingRite ©

rythme et swing ratio au golf
Détail du réglage du SwingRite ©

Une vidéo valant mieux qu’un long discours, voici une explication sur le maniement de l’engin par Olivier Gauci  pro au Golf de Noisy le Roi

Vous avez compris, tout consiste à faire claquer la partie mobile au point bas du downswing.
Dans un premier temps ne cherchez pas à serrer le réglage pour tester votre « force ». Vous ne déclenchez qu’au réglage le plus faible, c’est à dire 9 ? Aucune importance travaillez votre release pour faire claquer la partie mobile au bon moment : après la frappe, au début de la remontée vers le finish.
L’instrument est sans pitié. Si tout n’est pas correctement exécuté soit il ne claque pas au bon endroit, soit il ne claque pas du tout.

C’est le moment de revoir tout ce que nos pros nous ont appris. Personnellement j’avais oublié les vertus de la petite pause en haut du backswing (nous en parlerons dans l’article sur le timing)… Et j’ai bien revisiter tous les avantages d’un swing groupé et d’un dégagement des bras vers l’avant pour un lancer du club vers un focus. Que dire de la nécessité d’avoir un bon grip et un swing relâché ! Et une bonne posture !

Quand vous aurez réussi à faire régulièrement claquer le SwingRite© au bon endroit, il ne restera plus qu’à tenter de gagner en vitesse en serrant le réglage. Mais voyez plus loin…

Le swing ratio

rythme et swing ratio au golfPour travailler le swing ratio il va nous falloir un métronome un peu spécial.  Je vous conseille Swing Tempo Trainer de Ken Schutte qui se trouve pour IOS.
Cette petite appli qui coûte 2,29 € va vous permettre de travailler à la fois votre tempo et votre swing ratio.
Pour les smartphones Androïd il existe Mobil Golf Tempo qui semble offrir de multiples possibilités mais qui coûte 11,99 €. Il existe une version démo gratuite, Mobil Golf Tempo Trial. Je ne sais combien de temps dure l’essai ?

rythme et swing ratio au golfLe réglage de Swing Tempo Trainer est très simple. Voir la capture d’écran ci-contre
Choisir d’abord la durée de votre backswing en fonction de votre tempo déterminé dans l’article précédent. Si vous avez un tempo de 48, votre backswing dure 1,25 seconde (60/48=1,25).
Fixer la durée de votre downswing jusqu’à la frappe : 0,6 seconde dans l’exemple
– Votre swing ratio se calcule automatiquement, il est de 2,08
Choisir le nombre de secondes entre chaque coup : ici 6 secondes
Définir le nombre de clicks que vous entendrez avant de commencer le coup suivant : ici 3

Tout est prêt ! Revenir à l’écran principal. Lancer le métronome. Vous allez tout comprendre…
– 3 clicks pour vous préparer,
– un bip pour démarrer le downswing,
– un second 1,25 seconde après, vous devez être en haut de la montée,
– un troisième 0,6 seconde après, vous devez être sur la balle !
Il vous reste 0,65 seconde pour aller au finish.
Six secondes après le cycle repart.
Dans cet exemple le swing ratio est bien de 2:1. Pour qu’il soit de 3:1 il faudrait régler le downswing du métronome sur 0,41 s.

Pour le monde Androïd voici une image des réglages en mode avancé de Mobil Golf Tempo. L’écran d’exemple est en espagnol mais il semble bien que le choix de la langue dépend de l’utilisateur.
Nous y retrouvons sensiblement les mêmes paramètres à régler que pour Swing Tempo Trainer.
Cette appli dispose d’un site en français.
Je n’ai pas de smartphone Androïd pour la tester.

Et maintenant combinons

Reprenez votre SwingRite© et entrainez-vous avec votre nouveau métronome. Il va vous guider pour accélérer quand il faut !

Puis vous pouvez choisir d’augmenter votre tempo en déduisant la durée du backswing. Par exemple 1,2 seconde pour un tempo de 50. Réduisez aussi la durée du downswing pour augmenter le swing ratio !
Et vous pourrez doucement resserrer votre SwingRite© car votre vitesse de swing va augmenter et vous allez le claquer plus facilement !

À ce niveau vous comprenez comment tempo, rythme et swing ratio s’allient et sont liés pour créer de la vitesse, donc de la distance. Toucher à l’un de ces paramètres entraîne automatiquement la modification des autres.
Voilà pourquoi je vous disais dans le premier article que nous touchions là à l’âme du swing !

À ce stade nous pouvons légitimement nous demander si l’accélération de la pesanteur suffit :
– pour créer une accélération ? Oui à condition que nos épaules et nos bras soient relâchés et ne deviennent pas des freins. À condition aussi que nos bras circulent librement devant nous et ne viennent pas s’écraser sur notre buste.
– pour atteindre un swing ratio de 2:1 ou 3:1 ? Non, il faut en plus créer un effet de fouet et  là, le timing joue un grand rôle.

Ce sera pour le prochain article !

Le SwingRite© n’est pas très facile à trouver en France. Golf N Swing dans les Yvelines et le proshop du Golf de Bondue dans le Nord en ont en vente. Peut-être peut-on le trouver ailleurs, je l’ignore ?
Il est toujours possible de l’acheter par Internet, directement chez le fabricant aux USA, chez SwingRite Europe au Royaume Uni, ou sur certaines enseignes de vente par correspondance comme Amazon. Il coûte 150 € maximum.

Evitez les grips moulés parfois proposés qui obligent tout le monde à gripper selon un modèle uniforme, ce qui est loin d’être vrai.
Attention il existent d’autres outils presque semblables qui coûtent sensiblement le même prix et n’offrent pas les même possibilités.