108 – Les zones à pénalité

Temps de lecture estimé 5 minutes

Dans les Règles de golf 2019 il n’est plus question d’obstacles d’eau. On parle maintenant de zones à pénalité.

Tout d’abord la définition officielle :

Définition : Une zone pour laquelle un dégagement avec une pénalité d’un coup est autorisé si la balle du joueur vient y reposer.

Si un dégagement est possible, c’est bien que nous sommes en mauvaise posture. Pas de panique il existe plusieurs manières d’en sortir dont une gratuite.

Un exemple de zone à pénalité

À quoi ressemble une zone à pénalité ?

Rappelons que les zones à pénalité font partie des cinq zones du parcours spécifiquement définies.

1 – Toute étendue d’eau sur le parcours est une zone à pénalité. Qu’elle soit marquée ou non pas des piquets ou une ligne, toute surface qui contient de l’eau, de manière plus ou moins permanente, donc même si elle est à sec est une zone à pénalité.
Par exemple un fossé de drainage de surface qui est quasiment sans eau 10 mois par an.

2 – Toute autre partie du parcours que le Comité désigne comme zone à pénalité.
Dans ce domaine les pouvoirs du Comité sont sans fin. Il peut décider qu’un endroit rocailleux, désertique, humide… est une zone à pénalité.
Ces zones doivent être repérées comme telles ou au moins être signalées par écrit aux joueurs.

3- Dans les zones à pénalité ou à côté d’elles ou le Comité peut définir des zones de jeu interdit. Par exemple dans une zone humide déclarée à pénalité, le Comité peut décider qu’une roselière est zone de jeu interdit. Elle devra être délimitée de manière adéquate.

Deux types de zones à pénalité

La distinction entre les zones à pénalité de couleur jaune et de couleur rouge ne désigne plus une eau frontale ou latérale mais précise les possibilités de s’en dégager.
Si une zone à pénalité n’est pas marquée, elle doit être considérée comme rouge.

1 – Si le joueur pense possible de jouer sa balle comme elle repose dans la zone à pénalité, il peut jouer le coup. Dans ce cas il n’y a pas de pénalité. (Règle 17.1b).

2 – Quelle que soit la couleur de la zone à pénalité il est toujours possible de prendre un dégagement de coup et distance. C’est à dire de rejouer la balle d’origine ou une autre balle, de l’emplacement où le coup précédent a été joué. Dans ce cas il convient d’ajouter un coup de pénalité. (Voir la Règle 14.6)

Attention : Si une règle locale de type E5 est activée, le dégagement d’une zone à pénalité ne peut pas se faire selon cette règle locale : voir l’article : Alternative pour une pénalité de coup et distance

3 – Quelle que soit la couleur de la zone à pénalité il est toujours possible de prendre un dégagement en arrière, sur la ligne de référence.
La ligne de référence part du trou et passe par le point où la balle est entrée en dernier dans la zone à pénalité. Il n’y a pas de limite pour reculer le long de cette ligne.
À l’endroit qu’il choisit le joueur plante un tee qui sera son point de référence. Ce point de référence sera le centre de la zone de dégagement tracée avec un rayon de une longueur de club (au choix sauf le putter), en arrière du point de référence.
La zone de dégagement ne doit pas être plus près du trou que le point de référence. Elle peut se trouver dans n’importe quelle zone du parcours sauf dans la même zone à pénalité.
Dans ce cas le joueur se voit ajouter un coup de pénalité.

zone à pénalité
Dégagement pour une balle dans une zone à pénalité jaune. © Livre des Règles FFGolf

4 – Pour les zones à pénalité marquées en rouge il existe une possibilité supplémentaire. Le joueur peut prendre un dégagement latéral. L’origine de ce dégagement est le point où la balle a franchi en dernier la limite de la zone à pénalité. C’est le point de référence. Il doit être marqué, à l’aide d’un tee par exemple.
La zone de dégagement est la portion de cercle tracée avec le point de référence comme centre et un rayon de deux longueurs de club (au choix, sauf le putter).
La zone de dégagement ne doit pas se situer plus près du trou que le point de référence. Elle peut se situer sur n’importe quelle zone du parcours sauf dans la même zone à pénalité.
Dans ce cas le joueur se voit ajouter un point de pénalité.

zone à pénalité
Dégagement pour une balle dans une zone à pénalité rouge. © Livre des Règles FFGolf

Réalité du parcours

Les instances qui rédigent les Règles du Golf émettent aussi des « Procédures pour le Comité ». Pour les zones à pénalité on ne compte pas moins de 5 pages de recommandations. Je ne vais prendre que quelques exemples.

• Il est bien dit que le Comité peut créer autant de zones à pénalité qu’il le souhaite. Ce faisant il doit raison garder et ne pas dénaturer le parcours sous prétexte d’accélérer le jeu.

• Le Comité peut marquer toutes les zones à pénalité en rouge. Cependant dans certains cas, un marquage jaune reste préférable.

Prenons en exemple, le trou 18 du Golf de Forges-les-Bains en Essonne. La fin du fairway est coupée par un fossé qui constitue une zone à pénalité d’environ 5 à 7 mètres de large avec un mur de pierres en fond. Le green est juste de l’autre côté.
Si une balle franchit la zone, rebondit sur le sommet du mur par exemple, puis retourne en arrière pour tomber dans le fossé, le dégagement n’est pas le même selon la couleur du marquage.
Si la zone est rouge le joueur peut prendre un dégagement latéral côté green alors qu’il ne peut pas si la zone est jaune.
Dans ce dernier cas il peut choisir soit une pénalité de coup et distance depuis l’endroit où il a joué le coup précédent, soit prendre un dégagement en arrière sur la ligne de référence qui part du trou et passe par le point où la balle a franchi en dernier la limite de la zone à pénalité, point qui se trouve côté green. Et le fossé restera bien à passer coûte que coûte.
Et à Forges, le fossé est marquée en jaune ! Donc dégagement latéral côté green impossible !

• Plusieurs recommandations sont simplement de bon sens. Il ne faut ni rendre la vie impossible aux joueurs, ni leur faciliter la tâche de manière outrancière…

Finalement les conditions de dégagement ont peu changé ? Si quand même. Il n’est plus question d’eau frontale ou latérale. Le mot eau a disparu de la dénomination. On parle maintenant de zones à pénalité qui pourront contenir toutes autres choses que de l’eau.
Et la possibilité de se dégager sur la rive opposée a disparu.

Pour en savoir plus consultez le Livre des Règles : règle 17 Les zones à pénalité.
Pour en savoir beaucoup plus consultez le Guide officiel qui contient les Règles, des Commentaires et les Procédures pour le Comité.