14 – L’arc de cercle magique

Temps de lecture : 3 minutes
Une bonne posture et le respect de la géométrie des clubs assurent tout simplement le bon placement de la balle dans le stance, entre les pieds.

 

l’arc de cercle magique

Mais où diable faut-il placer la balle entre les pieds ? En arrière, en avant ? Ou plutôt au milieu ?

En réalité la réponse serait le résultat d’un calcul de géométrie plutôt complexe  auquel nous pouvons presque répondre instinctivement… Avec deux doigts de réflexion !

Respecter le loft des clubs

Tout le monde peut s’accorder sur cette affirmation : le club rencontre la balle quelque part entre notre pied droit et notre pied gauche !
Entre ces deux points fixes, dans le downswing le club décrit un arc de cercle et vient toucher le sol quelque part entre nos pieds, idéalement face à notre sternum. Hors coups acrobatiques ou situations particulières , en amont de notre sternum le club descend vers le sol, en aval il remonte.  Tout le problème est de bien placer la balle dans l’arc pour un maximum d’efficacité.
Si nous sommes bien équilibrés sur nos deux pieds, si notre posture est correcte quand nous joignons nos mains devant nous, elles se placent naturellement face à notre sternum. C’est une constante. Si nous respectons notre anatomie, notre grip va toujours se trouver face à cette ligne (hors situations particulières). 

Arc-magiqueMaintenant considérons nos clubs. Nous savons qu’ils ont tous un loft différent : un angle d’ouverture par rapport à la verticale plus ou moins grand, 9 à 12 degrés pour un driver, 55 degrés pour un sand-wedge…

Benoît Ducoulombier qui entraîne de nombreux joueurs et joueuses professionnels dit passer beaucoup de temps à leur faire respecter ces angles, à veiller qu’ils posent bien les clubs au sol sur leur semelle.

Bien placer le club

À partir de là tout est dit sur la position de la balle dans le stance.
À chaque club sa position.

– Poser le club sur sa semelle derrière la balle, l’angle est respecté.
– Prendre le grip naturellement en face de notre sternum, là où nos bras se placent tous seuls.
– Avec les fers le sternum se positionne en avant de la balle. D’autant plus en avant que le fer est ouvert. La tête du club va rencontrer la balle avant d’atteindre le point bas.
Certains vont accentuer la position des mains vers l’avant en pointant le grip vers l’intérieur de la cuisse avant (gauche pour les droitiers, droite pour les gauchers).
– Avec le driver le sternum est passé derrière la balle si la géométrie du club est respectée. La tête du club va rencontrer la balle après avoir atteint le point bas, en remontant.

L’arc de cercle magique

Il ne reste plus qu’à swinguer en faisant confiance à l’arc de cercle magique. Naturellement les clubs vont passer au point bas face à notre sternum.
Chemin faisant certains (fers, hybrides et bois de parcours) rencontrent la balle avant le point bas : frappe = balle->terre.
Le driver trouvera la balle après le point bas, en remontant, d’où la nécessité de la percher sur un tee pour éviter de gratter le sol et de perdre de la vitesse.
Le bois 3 se distinguera en rencontrant la balle pile au point bas.
Et pour assurer une bonne roule, le putter doit frapper la balle légèrement en remontant. Donc notre sternum sera derrière.
Au putting Phil Mickelson préconise même de fixer son regard sur l’arrière de la balle…

En deux mots

Une bonne posture et le respect de la géométrie des clubs assurent tout simplement le bon placement de la balle dans le stance, entre les pieds.