84 – Télémètre ou montre GPS pour gagner des points sur le parcours ?

Télémètre ou montre GPS pour gagner des points sur le parcours ?
Le golf est un sport d’amateurs et de passionnés. Plus de 400 000 licenciés se croisent chaque année sur les fairways en France. Parmi eux, de nombreux joueurs calculent leur index: l’indice de référence du niveau de performance d’un golfeur. S’il existe de nombreuses façons de faire baisser l’index en se concentrant principalement sur son swing et sa technique de putting, de nombreux golfeurs ont décidé d’opter ces dernières années pour un télémètre laser ou une montre connectée. L’objectif? Gommer ces quelques coups sur le parcours, perdus à cause d’un manque de précision, ou d’un mauvais choix de club.

Continuer la lecture de « 84 – Télémètre ou montre GPS pour gagner des points sur le parcours ? »

75 – Des putters made in France. Deux marques haut de gamme

Putters made in France. On ne le sait pas assez mais il existe au moins deux marques de putters, Argolf et ValGrine  qui fabriquent leurs modèles en France.

Bien sur il s’agit de putters haut de gamme, d’outils de haute technologie doublés pour ValGrine du label Entreprise du patrimoine vivant qui classe ses produits dans la haute couture. Nous sommes dans le haut et même le très haut de gamme.
Allez préparons nous à rêver ! Continuer la lecture de « 75 – Des putters made in France. Deux marques haut de gamme »

72 – Effets, draw, fade, slice et autres

Au golf les effets bénéficient d’un statut particulier. Soit ils sont perçus comme des empêcheurs de tirer tout droit, soit ils provoquent l’admiration et sont vus comme des musts que seuls les « très bons » peuvent pratiquer.
Pourtant effets draw fade slice ne doivent rien au hasard ! Essayons de comprendre.

effets draw fade slice
Le Trackman très utilisé aujourd’hui permet de visualiser les trajectoires de balles. Il n’en existe pas de rectilignes !

D’abord il faut admettre qu’il est impossible de ne pas faire tourner une balle de golf frappée avec un club. Donc les effets sont la chose au monde la mieux partagée par les golfeurs. Les images prises au Trackman suffisent à nous persuader : quasiment personne n’a vu une balle filer droite comme un I !
Continuer la lecture de « 72 – Effets, draw, fade, slice et autres »

65 – Les fers à longueur constante arrivent

wishon
Tom Wishon

Tom Wishon le fabricant de composants pour clubs de golf vient d’annoncer la mise sur le marché d’une série de fers à longueur constante sous l’appellation « Sterling ».

Après l’Open d’Abu Dhabi où l’amateur Bryson DeChambeau avait étonné tout le monde avec ses fers tous de même longueur, nous nous interrogions sur l’avenir de ce genre de série. Voir l’article « DeChambeau, révolution ou feu de paille ».
Précisons que Tom Wishon n’est pas le seul à fabriquer des séries à longueur constante :
– Depuis 1998 One Iron Golf System propose une telle série, la 1iron.
– Simpleton Golf propose une série avec deux longueurs de clubs : une longue pour les fers 4, 5 et 6 ; une plus courte pour les autres fers.
– Pinhawk Golf fabrique la série SL. TBLGolf, distribue ces clubs en France.
Mais le fait que Tom Wishon, un clubmaker réputé pour sa pondération se lance dans l’aventure mérite au moins un article !
Continuer la lecture de « 65 – Les fers à longueur constante arrivent »

61 – Bryson DeChambeau, révolution ou feu de paille ?

DeChambeau2L’amateur américain Bryson DeChambeau a fait sensation début janvier 2016 sur l’European Tour à Abu Dhabi. Pendant 2 jours il a mené l’épreuve pour finalement se classer 54e avec un total de -2.

Si Bryson DeChambeau n’est pas le premier amateur à faire très bonne figure dans un tournoi professionnel, il a quand même fait sensation par son style et ses clubs.

DeChambeau le scientifique

En effet tous ses fers ont un shaft de la même longueur (37,5 pouces = 0,952 m). Choix absolument atypique car habituellement les fers d’une série ont des shafts de plus en plus longs, des wedges au fer 1 (pour ceux qui en utilisent).
Continuer la lecture de « 61 – Bryson DeChambeau, révolution ou feu de paille ? »