104 – J’ai testé l’appli Hello Birdie

Les applis de golf pour smartphones sont nombreuses. À la base elles se concentrent sur deux tâches : mesurer les distances et enregistrer les scores.
Sur ces deux domaines elles sont fortement concurrencées par les montres GPS, connectées ou non. Les concepteurs d’applis sont donc condamnés à innover s’ils veulent exister. Et certaines innovations nécessitant des capteurs relativement coûteux ne semblent pas toujours très utiles

Hello Birdie  propose de l’innovation sans aucun ajout de gadgets onéreux. Son but est à la fois, plus simple, plus ambitieux, et plus original : nous faire jouer intelligemment !
Dit autrement Hello Birdie propose de nous établir une stratégie de jeu trou par trou, pour chacune de nos parties. Son slogan : « Hope is not a strategy » ou « L’espoir n’est pas une stratégie ».

Comment est-ce possible ?
Écran d’accueil

En réalité, sur notre smartphone nous n’avons que la partie visible de l’iceberg. Le coeur d’Hello Birdie se trouve sur les serveurs du développeur où une « intelligence artificielle » analyse nos performances et les transforme en propositions de jeu.
Précisions importantes : les propositions de jeu tiennent compte de la topographie du parcours pour lequel elles sont délivrées, mais aussi de la météo (excepté le vent) et de l’altitude.
Pour qu’une météo convenable soit prise en compte l’idéal serait de préparer son parcours juste avant de partir de chez soi.

Prise en mains

Après avoir installé l’appli nous devons renseigner trois écrans :
– notre profil
– le contenu de notre sac
– nos préférences en termes d’unités de distance, de vitesse et de température.

Le choix des écrans se fait depuis la barre de menus située en pied de page.

Il faut apporter un soin tout particulier au remplissage de ces deux écrans. C’est à partir de ces données que les algorithmes d’Hello Birdie vont nous concocter des préconisations de jeu personnalisées, basées sur nos performances.
En particulier il convient de bien renseigner les distances parcourues avec chacun des clubs de notre sac. Inutile de tricher car après avoir enregistré quelques parcours le système va tout seul se caler sur la réalité de notre jeu.  
 
Il reste à renseigner l’écran « Réglages » pour préciser nos préférences en matière d’unité de mesure, d’unité de température, et d’unité de vitesse.
Les formules d’abonnement
Il faut en parler maintenant car le choix d’une formule est important. Il existe trois formules avec possibilité de passer de l’une à l’autre :
– La formule Flex à 4,99 € par mois ou 49,99 € par an
– La formule Unlimited à 9,99 € par mois ou 99,99 € par an.
– La formule gratuite.
 
La formule Flex permet d’utiliser sans limitation toutes les possibilités de l’application sur un seul parcours à choisir. De préférence celui où vous jouez le plus souvent.
Pour ajouter un autre parcours, il faut l’acquérir pour 4,99 € pour une utilisation illimitée.
Actuellement pour tout abonnement Flex contracté via l’application, le nouvel abonné bénéficie de 6 mois gratuits
 
La formule Unlimited donne un accès définitif et illimité à une base de données de 40 000 parcours.
 
Il existe bien une formule gratuite mais elle se contente de proposer une mesure de la distance au centre du green et une carte de score sans préconisations de jeu… 
 
On comprend facilement que ceux qui parcourent le vaste monde avec leur sac de golf sur l’épaule ont intérêt à prendre la formule Unlimited
 
Premier parcours
Ces préparatifs effectués tout est prêt. Choisir le menu « Nouvelle partie » et renseigner les différentes rubriques.  C’est ici que vous choisissez le parcours sur lequel vous souhaitez jouer, la couleur de vos tees de départ, etc. Pour l’instant il n’existe qu’une formule de jeu en StrokePlay
Puis cliquer sur « Créer la partie » et les choses intéressantes commencent. Il faut d’abord définir un objectif de jeu en nombre de coups à jouer. À partir de là l’application va vous proposer un plan de jeu : trou par trou une stratégie en terme de choix de club à jouer pour chaque coup. 
 
Les 18 trous sont là, ils suffit de les examiner un par un. Par exemple si l’application propose de faire bogey sur le trou 1 de Val Grand, un par 5 de 443 m depuis le tee jaune, voici le plan de jeu .
Départ au bois 5, puis hybride 5, fer 6 et approche au Pitch wedge.
Ce plan dépend bien sûr du contenu de votre sac renseigné plus haut. Ici c’est avec mon sac. 
 
 
 
 
 
En jouant ce plan de jeu le logiciel vous dit que vous avez 48 % de chances de faire bogey ou mieux ( 47 % de chances de faire bogey + 1 % de chances de faire le par) , 40 % de faire double, 13 % de faire triple.
 
FIR signifie Frairways en régulation. Ici en 1 coup. Il est atteignable avec 82 % de chances.
OIR pour Objectif en régulation, c’est à dire le green en 4 coups comme le prévoit le plan. Atteignable donc avec 64 % de chances
 
 
 
Si ce plan pour le trou 1 ne vous convient pas, vous pouvez changer. Tentez un jeu pour le par sur le menu proposé au dessus de la photo.
 
La proposition devient départ au Driver, puis bois 5 et une approche au bois 5. 
Est-ce bien raisonnable ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Que disent les probabilités ? Qu’en fonction de nos possibilités de jeu nous n’avons que 13 % de chances de faire le par, 37 % de faire un bogey, 49 % de faire un double et 1 % de faire un birdie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Autre possibilité. Sur ce long par 5 au green tourmenté, pas très facile à jouer, vous avez 2 coups rendus. Assurer un double vous suffit. Le plan devient  donc un départ au bois 5 puis hybride 5, fer 8, puis un coup de Sand wedge pour finir par une approche si besoin.
 
 
 
 
 
 
 
 
Dans ce cas les probabilités vous disent que vous avez 55 % de chances de faire un double ou mieux, mais 35 % de faire un triple et même 10 % de faire un quadruple.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
À vous de choisir le jeu qui vous convient !
 
Avant de partir
Imprimez votre plan de jeu. Et voici ce que vous emmenez sur le parcours.
Ce sont des propositions de jeu valables pour un joueur donné sur un parcours précis.
Il ne reste plus qu’à suivre le plan en espérant que tous se passe au mieux. Mais dites vous que vous restez totalement maître de votre jeu. Si vous pensez qu’au 1 de Val Grand vous devez attaquer au driver, allez-y ! Vous renseignerez ce changement quand vous marquerez votre score.
Si en cours de jeu vous ratez un coup, hypothèse hautement improbable, il va bien falloir adapter la suite !
 
Sur le parcours
Pour lancer l’application il faut disposer soit d’un réseau WIFI, soit de 3G, soit de 4G. Pourquoi ne pas se débarrasser de cette tâche avant de quitter le Club-house ? Cliquez alors sur « Démarrer la partie », rangez votre smartphone dans votre poche, vous n’en n’aurez plus besoin si ce n’est pour marquer votre jeu entre chaque trou. Mais vous pouvez aussi faire un marquage papier et reporter votre jeu réel sur l’application tranquillement au Club-House.
Le GPS travaille tout seul, une trace de vos tribulations est enregistrée pendant toute la partie, y compris les points précis où vous avez frapper la balle.
 
Pour marquer en fin de trou un écran avec un clavier spécial rend la tâche rapide.
Les touches tiennent compte de votre sac. Quand vous pressez une touche le système vous demande si vous avez jouer depuis le fairway, le rough ou un bunker.
Sur le green vous devez renseigner la longueur de chaque  putt : plus de 12 m,  moins de 12 m, moins de 8 m, moins de 5 m, moins de 3 m ou moins de 1 m.
Remarquez que vous pouvez noter les approches, les pénalités et les coups de recentrage.
 
 
 
En fin de partie vous devez « Signer votre carte ».  Les données  de votre partie sont envoyées dans le nuage de Hello Birdie et traitées par l’intelligence artificielle. Votre prochain plan de jeu tiendra compte de toutes vos performances enregistrées et analysées.
Quand vous aurez joué et enregistré plusieurs parties, vos longueurs seront mises à jour pour chaque club dans « Mon sac », ainsi que votre dispersion, une donnée chère à Dave Pelz dont je vous ai parlé dans l’article « Limitez les dégâts ».
 
Mes impressions à chaud

Les plus

– Sous réserve d’une utilisation plus longue, je dirai enfin une application de golf intelligente. Elle ne se contente pas d’enregistrer votre score et de vous donner quelques statistiques de jeu, elle se risque à faire une prédiction stratégique compte tenu de vos capacités réelles et des caractéristiques du parcours que vous voulez jouer.
– Elle ne nécessite aucun greffon matériel particulier.
– Elle vous situe en permanence sur le parcours et vous donne la distance par rapport au centre du green du trou que vous jouez. Si vous n’utilisez pas de montre, c’est un plus.
– Vous n’avez pas besoin de marcher avec le smartphone à la main. 
– Le marquage des coups est simple. Et il oblige à faire un effort de mémoire pour rejouer mentalement le trou.
– J’ai été favorablement surpris par la pertinence des préconisations. Pour mon premier parcours effectué à Forges-les-Bains je n’ai eu à sortir mon driver que 3 fois. J’ai utilisé mes fers bien plus que d’habitude, y compris sur certains départs. Un changement de philosophie qui n’entame en rien les résultats, bien au contraire..
– Autre surprise, j’ai joué beaucoup plus en sécurité. Pas de coup de poker ou de prise de risque inutile.
– À la fin tout ça est très bon pour le mental car le stress est presque automatiquement tenu à distance.
– Au rayon des plus il faut saluer la sobriété du GPS qui consomme très peu de batterie.
Hello Birdie est une application développée par une Startup française installée à Paris.
– Le site de l’application est bilingue : français, anglais
 
Les moins
 
– La version actuelle, est en constant développement. De nombreuses évolutions sont à venir.
– Il manque un petit mode d’emploi, une prise en main rapide. Elle pourrait être  sur le site de l’application.
– Pour lancer la partie et pour signer la carte il faut disposer d’un accès WIFI, 3G ou 4G. En France et plus généralement en Europe ce n’est pas vraiment une gêne, mais ça peut le devenir pour des parcours en zones blanches. Parmi les évolutions à attendre, il est prévu que ces opérations puissent se faire sans accès réseau. 
– La version Androïd est en attente. Seule la version IOS est opérationnelle.
– Pour l’instant aucun accès aux statistiques du joueur n’est disponible sur le site internet de l’application. Si elles le sont un jour, quelles statistiques et sous quelles formes ?
 
Au final
 
Je vais continuer à utiliser Hello Birdie.
Mais je comprendrais très bien que certains puristes qui souffrent de voir notre sport envahi par la technologie s’en détournent. Les mêmes jouent pourtant avec des clubs qui sont des concentrés d’innovation. Bien loin de ceux de Ben Hogan ou même de Steve Ballesteros.
 
Sommes-nous en infraction avec la règle 14-3 (étendue dans l’Appendice IV) en utilisant Hello Birdie pour une compétition ?
Que dit la règle ?

« Sauf exceptions prévues par les Règles, durant un tour conventionnel, le joueur ne doit utiliser aucun dispositif artificiel ou équipement inhabituel… » La précision « durant un tour conventionnel » a son importance.
Hello Birdie nous permet de préparer notre partie avant d’être sur le parcours. Elle ne modifie pas le plan de jeu en direct en cours de partie.
Pour préparer une compétition tout joueur a le droit d’exécuter une ou plusieurs reconnaissances et d’établir son plan de jeu y compris en utilisant des appareils.
Avec ou sans l’application, les modifications apportées au plan de jeu durant un tour conventionnel sont de la seule initiative du joueur, et de son caddie s’il en a un.

Nous sommes bien en accord avec cet autre paragraphe de la règle 14-3 :
« Le golf est un jeu exigeant dans lequel la réussite devrait dépendre du jugement, des compétences et des capacités du joueur. Ce principe guide le R&A pour déterminer si l’utilisation de n’importe quel objet est en infraction avec la Règle 14-3. »

En 2019, la règle 14-3 précisera que les appareils mesurant uniquement les distances sont autorisés, sauf règle locale les interdisant. L’inverse des dispositions actuelles.

102 – Putting : un après-midi face à SAM PuttLab

J’ai un putter de marque Yes, un Victoria II. Il est dans mon sac depuis plus de 10 ans. Comme ces derniers temps  j’ai pas mal modifié ma façon de putter, j’ai eu envie de chercher quelques coups de moins dans un réglage ultime de l’outil.

Rendez-vous fut donc pris chez Golf N Swing au Pecq, dans les Yvelines le 2 mars 2018. Il fallait compter 2 bonnes heures pour régler ce putter. Continuer la lecture de « 102 – Putting : un après-midi face à SAM PuttLab »

99 – Rythme, tempo, swing ratio et métronome (2)

2 / Le rythme et le swing ratio

À moins que vous ne soyez atteint de surdité rythmique, une maladie très rare qui touche aussi les rythmes biologiques, vous savez taper des mains en suivant le rythme d’un morceau de musique.

Au golf, c’est un peu différent. Jouer en rythme consiste à placer correctement des accélérations dans le déroulement du swing. Les accélérations bien placées constituent la substance du swing.
Du tee de départ à la coupe du trou, pour chaque coup joué, la balle doit être contactée pendant une phase d’accélération. Pas d’accélération pas de frappe consistante et pour finir une balle molle qui ne comble pas les espoirs mis en elle !

Rythme, tempo, swing ratio et métronome
Le début d’une grande aventure …

Continuer la lecture de « 99 – Rythme, tempo, swing ratio et métronome (2) »

84 – Télémètre ou montre GPS pour gagner des points sur le parcours ?

Télémètre ou montre GPS pour gagner des points sur le parcours ?
Le golf est un sport d’amateurs et de passionnés. Plus de 400 000 licenciés se croisent chaque année sur les fairways en France. Parmi eux, de nombreux joueurs calculent leur index: l’indice de référence du niveau de performance d’un golfeur. S’il existe de nombreuses façons de faire baisser l’index en se concentrant principalement sur son swing et sa technique de putting, de nombreux golfeurs ont décidé d’opter ces dernières années pour un télémètre laser ou une montre connectée. L’objectif? Gommer ces quelques coups sur le parcours, perdus à cause d’un manque de précision, ou d’un mauvais choix de club.

Continuer la lecture de « 84 – Télémètre ou montre GPS pour gagner des points sur le parcours ? »

75 – Des putters made in France. Deux marques haut de gamme

Putters made in France. On ne le sait pas assez mais il existe au moins deux marques de putters, Argolf et ValGrine  qui fabriquent leurs modèles en France.

Bien sur il s’agit de putters haut de gamme, d’outils de haute technologie doublés pour ValGrine du label Entreprise du patrimoine vivant qui classe ses produits dans la haute couture. Nous sommes dans le haut et même le très haut de gamme.
Allez préparons nous à rêver ! Continuer la lecture de « 75 – Des putters made in France. Deux marques haut de gamme »

72 – Effets, draw, fade, slice et autres

 

Au golf les effets bénéficient d’un statut particulier. Soit ils sont perçus comme des empêcheurs de tirer tout droit, soit ils provoquent l’admiration et sont vus comme des musts que seuls les « très bons » peuvent pratiquer.
Pourtant effets draw fade slice ne doivent rien au hasard ! Essayons de comprendre.

effets draw fade slice
Le Trackman très utilisé aujourd’hui permet de visualiser les trajectoires de balles. Il n’en existe pas de rectilignes !

D’abord il faut admettre qu’il est impossible de ne pas faire tourner une balle de golf frappée avec un club. Donc les effets sont la chose au monde la mieux partagée par les golfeurs. Les images prises au Trackman suffisent à nous persuader : quasiment personne n’a vu une balle filer droite comme un I !
Continuer la lecture de « 72 – Effets, draw, fade, slice et autres »

65 – Les fers à longueur constante arrivent

wishon
Tom Wishon

Tom Wishon le fabricant de composants pour clubs de golf vient d’annoncer la mise sur le marché d’une série de fers à longueur constante sous l’appellation « Sterling ».

Après l’Open d’Abu Dhabi où l’amateur Bryson DeChambeau avait étonné tout le monde avec ses fers tous de même longueur, nous nous interrogions sur l’avenir de ce genre de série. Voir l’article « DeChambeau, révolution ou feu de paille ».
Précisons que Tom Wishon n’est pas le seul à fabriquer des séries à longueur constante :
– Depuis 1998 One Iron Golf System propose une telle série, la 1iron.
– Simpleton Golf propose une série avec deux longueurs de clubs : une longue pour les fers 4, 5 et 6 ; une plus courte pour les autres fers.
– Pinhawk Golf fabrique la série SL. TBLGolf, distribue ces clubs en France.
Mais le fait que Tom Wishon, un clubmaker réputé pour sa pondération se lance dans l’aventure mérite au moins un article !
Continuer la lecture de « 65 – Les fers à longueur constante arrivent »

61 – Bryson DeChambeau, révolution ou feu de paille ?

DeChambeau2L’amateur américain Bryson DeChambeau a fait sensation début janvier 2016 sur l’European Tour à Abu Dhabi. Pendant 2 jours il a mené l’épreuve pour finalement se classer 54e avec un total de -2.

Si Bryson DeChambeau n’est pas le premier amateur à faire très bonne figure dans un tournoi professionnel, il a quand même fait sensation par son style et ses clubs.

DeChambeau le scientifique

En effet tous ses fers ont un shaft de la même longueur (37,5 pouces = 0,952 m). Choix absolument atypique car habituellement les fers d’une série ont des shafts de plus en plus longs, des wedges au fer 1 (pour ceux qui en utilisent).
Continuer la lecture de « 61 – Bryson DeChambeau, révolution ou feu de paille ? »

59 – Fitting : le clubmaker-le shaft et le grip

Dans les trois articles précédents nous avons approché la réalité du fitting, vu ce qu’il était raisonnable d’en attendre et suivi les choix du clubmaker pour les têtes de club et le hosel.
Il est temps de parler du shaft et du grip pour conclure cette série.

Le choix du shaft

le shaft et le gripLe shaft est-il réellement le moteur du club comme il n’est pas rare de l’entendre dire ?
Non dans la mesure où il ne crée ni ne transforme aucune énergie. Il se contente de transmettre l’énergie de vitesse (énergie cinétique) de nos mains vers la balle en ajoutant un bras de levier supplémentaire*.
Mais est-ce pour autant un rôle de second plan ? Loin de là, car le shaft peut s’acquitter de cette tâche de diverses façons allant de très bien à très mal.
Continuer la lecture de « 59 – Fitting : le clubmaker-le shaft et le grip »

58 – Fitting : le clubmaker – Têtes et hosels

Nous savons qu’un agréable toucher de balle est la principale chose que nous pouvons attendre d’un fitting et de clubs conçus sur mesure. De la qualité du toucher va dépendre la précision, la régularité de notre frappe et aussi un peu de distance. Mais sur quoi le clubmaker peut-il jouer pour parvenir à ce résultat ?

Un club de golf est essentiellement composé de 4 éléments : la tête, le hosel, le shaft et le grip. Le clubmaker va chercher à agir sur chacun de ces 4 composants pour confectionner le club le plus adapté à sa ou son futur propriétaire.
Continuer la lecture de « 58 – Fitting : le clubmaker – Têtes et hosels »

57 – Fitting : que pouvons-nous en attendre

Maintenant que nous avons une idée de ce qu’est un fitting (voir article précédent) et avant de nous lancer dans l’aventure encore faut-il savoir pourquoi. Que pouvons-nous attendre d’un fitting complet suivi de la fabrication de clubs sur mesure ?

Pouvons-nous espérer plus de distance ? Dans l’immédiat, quelques mètres tout au plus. Mais aucun fitting, aucun clubmaker ne saurait transformer un golfeur court en long frappeur…

Que nous apporte un fitting

Par contre un sac harmonisé va nous assurer un meilleur toucher ce qui peut nous apporter plus de régularité, et amener assez rapidement plus de distance. La distance est un long chemin, il ne faut pas être trop impatient.
Continuer la lecture de « 57 – Fitting : que pouvons-nous en attendre »

56 – Fitting ou pas fitting ? Approche globale

Alors fitting ou pas fitting ? Pour les uns c’est un passage obligé pour tout golfeur soucieux de ses performances et de son confort de jeu ; pour les autres un luxe inutile pour peu que l’on soit d’une taille moyenne, ni trop grand, ni trop petit !

Il va falloir plusieurs articles pour pouvoir se faire une idée argumentée. Car la chose n’est pas si simple. Ce premier article traitera du fitting en général.

Il y a fitting et fitting

Fitting-modeEn français, fitting se traduit par essayage. L’essayage d’un vêtement étant la phase où l’on procède à l’adaptation du vêtement à la personne qui doit le porter.
Par extension un fitting de golf est un essayage en vue d’adapter des clubs à la personne qui doit les jouer.
Le fitting le plus simple consiste à adapter un club à la taille d’un golfeur alors que le plus complet a pour but d’harmoniser un sac de 14 clubs.
Continuer la lecture de « 56 – Fitting ou pas fitting ? Approche globale »