98 – Rythme tempo et métronome (1)

Est-il possible de travailler son tempo et son rythme  avec l’espoir d’améliorer son swing?
Ces deux notions ont déjà fait l’objet d’un article sur golf.fr. Je vous propose de les revisiter avec cette question en tête.

Les paramètres de base

Ils sont au nombre de quatre.

1 – Le tempo caractérise la durée de notre swing. Notre tempo est lent ou rapide.
2 – Le rythme fait référence au bon placement des accélérations et décélérations dans la séquence complète du swing.
3 – Le timing se réfère à la succession des mouvements du corps et du club qui devraient se produire dans une séquence correcte afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Par exemple en haut du backswing il faut commencer à tourner les hanches avant d’abandonner les bras à la pesanteur.
4 – Le Swing Ratio  ou rapport de swing est le rapport entre le temps écoulé en secondes pour effectuer le backswing, et le temps mesuré en secondes pour effectuer le downswing jusqu’à l’impact.
Au driver les professionnels ont un swing ratio de 3:1. Ils mettent 3 fois plus de temps pour effectuer leur backswing que pour leur downswing, jusqu’à l’impact.

Il n’est pas rare que ces quatre notions soient confondues. Beaucoup de pros parlent de tempo alors qu’en fait ils théorisent sur le rapport de swing. D’autres parlent de tempo alors que leur cours porte sur le rythme. Pour sa part le timing est employé à toutes les sauces et personne ou presque ne parle vraiment du timing.
Mais alors, nos pros disent-ils n’importe quoi ? Sans aller jusque là nous pouvons considérer que ces quatre paramètres sont si intriqués qu’il est bien difficile de les dissocier. C’est tellement vrai qu’ensemble ils constituent le swing de golf.

Nous sommes en fait dans « l’âme du golf ». Le domaine de la précision, de la finesse, de l’élégance efficace, des derniers mètres trouvés. Négliger ces paramètres c’est se condamner à un jeu brutal fait d’une succession de manipulations du club pour tenter vainement de sauver la situation.

La vidéo ci-dessous de Mike Sullivan traite bien de tempo ET de rythme sans les confondre. Elle est en anglais (1). Je n’en ai pas trouvé d’autre aussi claire en français.

 

C’est dans un souci purement pédagogique que je vais aborder ces paramètres un par un.
Pour ne pas vous condamner à lire un texte interminable, je vais scinder mon propos plusieurs articles.

1 / Le tempo

Un tempo lent nuit

Tempo rythme golf
Ernie Els joue dans un tempo reconnu lent. Ce qui ne l’empêche pas de scorer !

Est-il possible d’accélérer son tempo ? En fait pas vraiment. Notre tempo fait partie de notre personnalité. Il se révèle dans notre marche, lente ou rapide  et dans notre débit de paroles.

Un métronome délivre un signal à une fréquence fixe, régulière et réglable. On règle un métronome en choisissant un nombre de bâtements par minute (BPM). Les golfeurs professionnels jouent sur un tempo de 60 à 75 BPM : 1 BPM au backswing et 1 au downswing. Certains amateurs ont eux un tempo qui évolue autour de 40 BPM et parfois moins.

Notre tempo nous étant propre il est très difficile de le changer. Cependant si vous pensez que votre tempo de swing se situe aux alentours de 40 BPM, il faut s’interroger.

Ce test peut s'effectuer n'importe où, même à la maison à condition de disposer d'un espace suffisant pour pouvoir swinguer sans danger.

Pour tester son tempo de golfeur :
  • - Installer une application "métronome" sur un smartphone. Choisissez la plus simple.
  • - Effectuer quelques swing complets aller et retour en comptant 1 en haut du backswing et 2 à la fin du finish.
  • - Bien s'imprimer de ce tempo
  • - Le reproduire sur le métronome et conserver la cadence affichée
  • - Refaire des swings avec le métronome pour valider.

Si en réalité vous aller plus vite ou plus lentement que le métronome il faut affiner le réglage de ce dernier, pour obtenir votre tempo de golfeur. Pour un golfeur amateur qui n'a pas pour objectif de faire partie de l'élite, 50 à 55 battements par minute (BPM) sont corrects. Imaginons que vous trouviez 50. Dans ce cas vous disposez de 1,2 seconde pour le backswing et d'autant pour le downswing. Ce qui est largement suffisant.

Un tempo lent peut avoir des raisons objectives comme l’âge qui diminue la vélocité ou encore les aléas de la vie…  Dans ce cas tout va bien. Ce tempo correspond à une réalité. Il faut juste adapter ses objectifs de jeu. Et continuer à pratiquer le golf !

Cependant il peut y avoir d’autres raisons plus subjectives comme le manque de confiance en soi, ou croire que prendre son temps permettrait de réfléchir, ou encore la trop grande écoute de ceux qui prétendent qu’il faut jouer lentement…

Il va falloir redonner à votre golf le tempo qui vous est propre et qui, vraisemblablement se situe entre 50 et 70 BPM,  car un tempo trop lent est source de mouvements parasites du corps  mais aussi du club et donc de la tête du club.
C’EST TOUT L’ÉQUILIBRE DYNAMIQUE DU GOLFEUR QUI EST MENACÉ PAR UN TEMPO TROP LENT.  Le swing manque de tonus et part dans tous les sens.
Par ailleurs il est très mauvais de réfléchir pendant le swing lui-même. À ce stade il faut être en mode automatique. Il n’est plus temps de penser !

Travailler son tempo

On ne peut que difficilement aller au delà de son tempo naturel. Mais quand on swingue trop lentement, en dessous de ce tempo naturel, il faut s’efforcer de retrouver ce tempo et ré-accorder son swing avec ce tempo naturel.
Je vous préviens les séances d’entraînement ne sont pas très fun !

Tempo rythme golf
Métronome par Beijing Buluobang

Pour travailler son tempo il faut un métronome. Il en existe de nombreux gratuits à télécharger sur les smartphones. Choisissez le plus simple, un métronome qui se contente de claquer des bips réguliers. J’en ai trouvé un très pratique : Métronome, développé par Beijing Buluobang (il ne m’étonnerait pas qu’il vienne de Chine !).
Commencez par régler votre métronome sur 45 BPM et suivez ce tempo pour swinguer en continue de droite à gauche et vice-versa en tournant bien les hanches.
Si vous suivez facilement tentez 48 BPM, ce qui vous laisse encore 1,25 s pour effectuer un backswing et autant pour aller au finish.
Si vous peinez il va falloir faire des swings sur ce tempo pendant plusieurs séances d’entraînement. Jusqu’à ce que ce geste devienne naturel et fluide, y compris sur le parcours. Si finalement vous ne parvenez pas à suivre, redescendez et trouvez votre tempo de confort. Ce sera parfait. L’important reste de se faire plaisir !

Si vous suivez, petit à petit essayez de monter à 60 BPM. Si vous y parvenez ce sera certainement suffisant. Il est en effet inutile et contreproductif de forcer sa nature. Mais si vous allez facilement au dessus de 60 n’hésitez pas !

Tout ce travail sur le tempo peut se pratiquer chez soi !

Quand nous parlerons du rythme et du Swing Ratio nous verrons comment occuper le temps dont nous disposons pour le backswing et le downswing  pour une efficacité optimale.

Pour finir une vidéo de David Leadbetter qui parle bien de tempo et fini en parlant de timing.
Je n’ai trouvé aucun coach francophone traitant de ce sujet. Et vous ?

S’il fallait ne retenir que l’essentiel :
– il est indispensable de jouer au golf en suivant son tempo naturel,
– ce tempo naturel est la garantie de jouer confortablement avec une efficacité optimale,
– il ne sert à rien d’accélérer son tempo de manière artificielle.

 

(1) Sur YouTube une traduction automatique est souvent générée. Ce n’est pas le top mais bon ! Il existe presque toujours un sous-titrage en VO qui aide bien quand on lit l’anglais.