46 – Balle déplacée. Que faire ?

Temps de lecture : 7 minutes

Sur le green, notre balle déplace celle d’un adversaire. Qui est pénalisé ? De combien de coups ? Nous avons déjà vécu cette situation ! Tentons d’y voir plus clair…

Cet article a été modifié pour tenir compte des règles de golf en vigueur depuis le 1 janvier 2016 et depuis le 1 janvier 2017.

Au jeu de golf, les règles répondent à deux critères importants : l’équité et le fair-play. D’où un ensemble réglementaire pas toujours simple ou la justice la plus rigide côtoie la clémence la plus bienveillante. C’est aussi ça le golf !

Balle déplacée

La règle 18 s’intitule « balle au repos déplacée ». Elle fait partie d’un ensemble plus vaste, « balle déplacée, déviée ou arrêtée », incluant les règles 18 et 19.
C’est quoi une balle déplacée ? Selon les règles : « une balle est considérée comme s’étant « déplacée » si elle quitte sa position et s’immobilise à tout autre endroit ».
En lisant la règle 18 on se rend compte qu’en matière de balle déplacée, la notion d’ « élément extérieur » a une grande importance.
Or, la notion ne recouvre pas précisément les mêmes choses selon que l’on joue en match play ou en stroke play.

balle déplacée
Attention sur le green le danger est grand de percuter une balle au repos.

En fait c’est assez simple :
– en match play, ne sont pas des éléments extérieurs, les joueurs de l’un et l’autre camp (joueurs et adversaires), leurs cadets, leurs balles en jeu et leurs équipements.
– en stroke play, ne sont pas des éléments extérieurs, tout ce qui concerne le camp du compétiteur : le compétiteur lui même, son cadet, sa balle en jeu, son équipement.
Mais quelle que soit la formule de jeu, ni le vent, ni l’eau ne sont des éléments extérieurs.

D’une manière générale :
– si la balle en jeu est déplacée par un élément extérieur, il n’y a pas de pénalité et il faut la replacer là où elle reposait avant d’être déplacée.
Mais il faut « être sûr ou quasiment certain qu’un élément extérieur a déplacé la balle. » Sinon le joueur doit jouer la balle là où elle repose, ou en mettre une autre en jeu si la balle est perdue.(règle 18-1)
– si elle est déplacée par le joueur, le partenaire, le cadet, ou son équipement, le joueur encourt une pénalité d’un coup. La balle doit être replacée. (règle 18-2)
Mais sur le green ce n’est pas toujours vrai depuis le 1 janvier 2017 si la règle locale prise par les instances du golf s’applique.
Nous verrons plus bas ce qu’il advient en match play du camp adverse, qui pourtant n’est pas un élément extérieur.

Puis ça se complique

Deux notions viennent en effet compliquer les choses afin de déterminer s’il y a ou non pénalité :  l’intention et le geste.

L’intention. Dans certains cas, si la balle est déplacée sans intention de le faire il n’y a pas de pénalité. Ainsi, si un joueur provoque accidentellement le déplacement de sa balle il n’y a pas de pénalité dans les cas suivants : (règle 18-2a)
– en cherchant une balle dans un obstacle, un bunker, une obstruction ou un terrain en réparation.
– sur le green en réparant un bouchon de trou ou un impact de balle ou s’il est bien avéré que le déplacement est accidentel
– en mesurant,
– en relevant une balle,
– en plaçant ou replaçant une balle,
– sur le green en enlevant un détritus,
– en enlevant des obstructions amovibles.

Le geste. Si le joueur à commencé le coup ou commencé le mouvement en arrière pour le coup et que le coup soit joué, il n’y pas de pénalité, le coup compte et la balle est ensuite jouée de l’endroit où elle repose.
Pour apprécier cette disposition il faut connaître la définition de coup selon les règles : « Un coup est le mouvement vers l’avant du club fait avec l’intention de frapper et de déplacer la balle, mais si un joueur contrôle volontairement son mouvement de descente avant que la tête du club n’atteigne la balle, il n’a pas joué de coup. »
On comprend la précision concernant « le mouvement en arrière » qui ne fait pas partie du « coup » proprement dit.  De même, l’acte d’adresser la balle ne fait pas partie du coup.
Donc si le coup est commencé ou le mouvement vers l’arrière, il n’y a pas de pénalité, mais  la plupart du temps un coup non désiré qui compte comme un coup joué ! Ce qui revient sensiblement au même.

En plus il y a des exceptions et des cas particuliers
Tentons d’ordonner les choses.
À l’extérieur du green.
Voir sa balle : où que ce soit sur le terrain, y compris dans un obstacle, un bunker ou un terrain en conditions anormales, le joueur a le droit de voir sa balle. Si en la cherchant, il déplace la balle, il n’y a pas de pénalité, la balle doit être replacée. En match play si lors de la recherche un adversaire, son cadet ou son équipement déplace la balle, la même règle s’applique.
– Balle déplacée par une autre balle : pas de pénalité, la balle doit être replacée.
Balle déplacée, touchée volontairement en match play par un adversaire, son cadet ou son équipement : l’adversaire encourt une pénalité d’un coup. La balle doit être replacée.

• Sur le green

– Balle déplacée par le vent : Dans les règles proprement dites, il n’est jamais question du vent sinon pour spécifier qu’avec l’eau, il n’est pas un élément extérieur. Par contre il est souvent question du vent dans les décisions d’arbitrage qui font jurisprudence.
Heureusement la règle locale en vigueur depuis le 1er janvier 2017 clarifie les choses.

En voici le libellé exact.

« les Règles 18-2, 18-3 et 20-1 sont modifiées comme suit :

Quand une balle d’un joueur repose sur le green, il n’y a pas de pénalité si la balle ou le marque balle du joueur est accidentellement déplacé par le joueur, son partenaire, son adversaire ou n’importe lequel de leur cadet ou leur équipement

La balle déplacée ou le marque balle doit être replacé comme stipulé par les Règles 18-2,18-3 et 20-1

Cette Règle Locale s’applique uniquement si la balle ou le marque balle repose sur le green et si tout mouvement est accidentel

Note : S’il est avéré qu’une balle d’un joueur reposant sur le green a été déplacée par le vent, l’eau ou toute autre cause naturelle tel que les effets de la pesanteur, la balle doit être jouée comme elle repose de cette nouvelle position. Un marque balle déplacé dans de telles circonstances doit être replacé. »

Donc lorsqu’une balle d’un joueur est en jeu sur un green :
– si elle est déplacée par le vent, qu’elle soit adressée ou non, il n’y a pas de pénalité et la balle doit être jouée ensuite de la position où elle repose
– si le joueur provoque accidentellement le déplacement de la balle, il y n’a pas de pénalité et la balle doit être replacée.

Consultez les décisions prises par les arbitres. Le livre des décisions 2016-2017 est disponible en bas de l’article. Le vent y est cité de nombreuse fois.

– Balle déplacée par une autre balle : (règle 19.5)
En stroke play uniquement si la balle en mouvement d’un joueur percute une balle au repos et si les deux balles reposaient sur le green avant le coup, le joueur qui a joué encourt une pénalité de deux coups.
En match play il n’y a pas de pénalité.
Les balles sont jouées ensuite où elles reposent.

Il  y a donc tout intérêt à demander aux autres joueurs de relever leurs balles avant de jouer la sienne. Il suffit de faire appliquer la règle 22 qui stipule que « Sauf lorsqu’une balle est en mouvement, si un joueur considère qu’une autre balle pourrait aider son jeu (règle 22-1), ou gêner son jeu (règle 22-2), il peut la faire relever » .
Par contre, à part sur le green, un joueur ne peut relever sa balle de lui même si rien ne lui est demandé.
Notons qu’en stroke play tout joueur à qui il est demandé de relever sa balle peut choisir de jouer en premier au lieu de relever sa balle.

• Sur l’ensemble du terrain (autrement dit partout)
– Balle déplacée en mesurant : Si une balle ou un marque-balle est déplacé lors d’une mesure en procédant selon une Règle ou en en déterminant l’application, la balle ou le marque-balle doit être replacé. Il n’y a pas de pénalité à condition que le déplacement de la balle ou du marque-balle soit directement imputable à l’acte spécifique de mesurer.
Balle hors du green déplacée accidentellement par un joueur (règle 18-2a), pénalité de un coup, la balle doit être replacée.
– Balle déplacée par un co-compétiteur, son cadet ou son équipement en stroke play. Pas de pénalité la balle doit être replacée. Un co-compétiteur n’est pas le partenaire mais simplement la personne qui partage la partie du compétiteur. C’est un élément extérieur. On n’emploie pas le terme adversaire en stroke play car ce n’est directement vrai qu’en cas de play-off.

Enfin : «  Si un joueur qui doit replacer une balle omet de le faire, ou s’il exécute un coup sur une balle substituée en appliquant la Règle 18 alors qu’une telle substitution n’est pas autorisée, il encourt la pénalité générale pour infraction à la Règle 18, mais il n’y a pas de pénalité supplémentaire selon cette Règle ».
En match play il perd le trou, en stroke play il prend deux coups de pénalité.

Le livre des règles 2016-2019 est disponible ici.
Le livre des décisions 2016-2017 est disponible ici.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer