29 – Je golfe comme je marche : la marche en pleine conscience

Temps de lecture estimé 2 minutes

On en parle rarement et pourtant la démarche est le reflet de l’âme. Dit en termes moins choisis, la façon dont nous marchons en dit long sur notre état physique et moral.

Il y a une grande différence entre celui qui marche tête baissée, épaules voutées et celui qui marche tête haute, buste droit. L’un semble porter toute la misère du monde, l’autre paraît vivre à un niveau où rien ne peut l’atteindre.

Quel rapport avec le golf ? Quel rapport avec la vie ? L’un subit sa vie, l’autre en est maître. L’un vit un état interne de vaincu, l’autre de gagnant. L’un stagne dans le passé et tente de se projeter vainement dans le futur, l’autre baigne dans le présent. Or au golf il est de première importance de vivre dans le présent, de se concentrer sur le coup à jouer en oubliant les précédents, surtout les mauvais.

marche consciente
Nous avons la chance de pratiquer un sport qui nous fait marcher

Ceci étant, notre démarche fait partie de notre personnalité. Il n’est donc pas question d’en changer. En la prenant telle qu’elle il faut juste l’intégrer dans une attitude générale qui procure calme et sérénité.

Notre chance est de pratiquer un sport qui nous ménage de longs temps de marche. Cette activité est bénéfique pour le cerveau. Elle favorise l’équilibre des neurotransmetteurs et notamment de la dopamine qui joue un rôle essentiel de modulateur final des activités motrices et psychiques. Il est possible de tirer le meilleur parti de cette activité en pratiquant une marche dite « en pleine conscience ».

marche consciente
Profitons du paysage qui nous entoure

La marche en pleine conscience

La technique vient du Qi-Gong. En gros il s’agit de « faire descendre notre cerveau au niveau de nos pieds » (c’est une image !) et de ressentir tout ce que nous sommes capables de percevoir physiquement et rien d’autre. La « machine » à penser s’arrête. Profitons du paysage, de la chance d’être en plein air. L’herbe, les fleurs, les arbres, le chant des oiseaux, le bruit du vent, l’air sur notre peau, la sensation de notre marche, sans jamais rien nommer de manière explicite ou implicite. Pratiquons, tout en marchant, une respiration normale mais consciente, écoutons notre souffle, buste bien droit, tête haute.
Que font les champions quand ils progressent vers leur balle ? Ils ne discutent pratiquement  jamais avec leur entourage.
Inutile de pratiquer cette marche en pleine conscience longtemps. Quand nous approchons de notre balle notre esprit a fait le break. Nous sommes dans le temps présent, nous sommes prêts à jouer le coup à venir. Nous pouvons enclencher notre routine, sereins et calmes.

Certes il faudra un peu d’entraînement avant de pouvoir retirer tout le bénéfice escompté de cette marche en pleine conscience. Mais les résultats arrivent très vite.

Pour terminer une bonne nouvelle ! Selon l’Institut Karolinska de Stockholm, qui mène des recherches dans le domaine médical, les golfeurs qui marchent ont une espérance de vie de 5 ans supérieure  aux personnes du même âge qui ne marchent pas ou peu ! Profitons en au maximum ! Marchons ! Le retour sur investissement en vaut la peine.

Enregistrer