02 – Miracles

Temps de lecture estimé 1 minutes

Mis à jour le 28 octobre 2021

Tout golfeur à  joué, un jour, avec un partenaire de confession israélite  qui lui a certainement raconté quelques histoires de miracles. Car le golf est aussi un prodigieux espace de partage bien au delà de tout ce qui peut diviser.

Donc l’histoire juive.

…Moshé un samedi, jour de sabbat, n’y tenant plus décide d’aller jouer au golf. Il choisit son instant et s’enfuit de chez lui. Que ses voisins surtout ne le voient pas partir.
Surtout pas Isaac son partenaire habituel.

miracles

Arrivé au golf il ne salue personne, passe rapidement par le vestiaire, prend son sac et file directement vers le parcours. Moshé est à pied d’œuvre. Il hume l’odeur du matin. La température est juste comme il l’aime, ni trop fraiche ni trop forte. Quelle belle journée pour une partie de golf. Il est bien mieux ici que chez lui. Il s’échauffe sans forcé. Tout va bien. Il va pouvoir profiter de son escapade.


Trou numéro 1, par 4 de 370 mètres en léger dog-leg gauche. Prudent pour commencer Moshé tire son bois 5 du sac, prend son stance, s’aligne, simule un coup d’essai et frappe. Sa balle vole, vole, très haut, passe au dessus du grand chêne, effectue un draw majestueux, tombe sur le green et roule, roule, dans le trou.

Miracle ! Moshé n’en revient pas. Il remercie Dieu avec ferveur quand du tréfonds des nuées descend une voix grave et un brin ironique :
– « joli coup Moshé mais à qui vas-tu pouvoir te vanter d’avoir fait un trou en un le jour de sabbat ?? »

Moralité œcuménique : au golf les miracles ont leurs revers.