136 – Grip, mains, et proprioception

Temps de lecture estimé 4 minutes

Parfois le golf est considéré comme un sport de raquette, au même titre que le tennis ou le squash. Pourquoi pas puisque comme tous les sports de raquette il met un instrument dans les mains du joueur : le club.

Particularité importante, au golf nous frappons la balle alors qu’elle est à l’arrêt. Le joueur peut ainsi préparer son coup, le répéter, l’affiner. Ce que le joueur de tennis de table, par exemple, ne peut pas faire…

Plus vite plus loin

Le club de golf constitue un prolongement des bras. D’une manière très basique il permet d’aller « chercher » la balle jusqu’au sol pour la frapper du mieux possible.
Par ailleurs cette longueur ajoutée permet de donner plus de vitesse à la tête de club, chargée de frapper la balle pour la propulser vers l’avant.
Et au golf, plus de vitesse équivaut à plus de distance. La fameuse distance que tout joueur de golf recherche tout au long de sa carrière.

grip mains proprioception

Pour donner de la vitesse au club et pour la transmettre à la balle avec un maximum d’efficacité, le geste, le swing doit être d’une redoutable précision.
Songez que le point de contact idéal entre le club et la balle, le sweet-spot, ne mesure que quelques millimètres carrés. Un peu à côté et ce sont plusieurs mètres perdus en bout de vol de la balle, donc sur la distance parcourue.

grip mains proprioception
Sweet-spot sur un fer

Certes les fabricants de matériel travaillent à agrandir la surface de ce point en concevant des clubs dits plus tolérants. Cependant le point de rencontre entre la balle et la face du club reste un paramètre critique.

La longueur est entre nos mains

Et qu’avons-nous pour assurer cette précision : nos mains et la façon dont nous tenons notre club, le grip.

Je ne vais pas vous reparler du grip de golf. Je souhaite juste vous persuader que la façon dont nous gripons notre club est la chose la plus importante dans notre univers de golfeur. Juste devant la routine

Si nous tenons bien notre club, nos mains vont « bouger » correctement, naturellement. Il suffit ensuite d’une bonne posture conforme à nos préférences biomécaniques et d’une relation bras torse solide pour que le plan de swing se dessine tout seul.

C’est quoi un bon grip ?

C’est une façon de tenir le club de telle sorte que notre sens de proprioception prenne en compte cette rallonge.

La proprioception est la capacité, consciente ou inconsciente, de connaître la position exacte de son corps et de chacun de ses membres sans avoir besoin d’y réfléchir.

Donc un bon grip est celui qui va nous permettre de connaître à tous moments la position exacte de la face de club dans l’espace, sans avoir besoin d’y penser.

Aux 5 sens énoncés par Aristote il y a 2300 ans, la vue, l’oui, le toucher, l’odorat et le goût il faut en ajouter 4 autres connus aujourd’hui :

– l’équilibrioception ou sens de l’équilibre,
– la thermoception ou sens de la température,
– la proprioception ou sens musculaire,
– la nociception ou sens de la douleur.
Certains auteurs en proposent 3 de plus pour un total de 12 : le sens de la vie, le sens de la parole et le sens de la pensée. Mais nous sortons là du domaine purement sensoriel.

Le club n’étant qu’une prothèse nous allons devoir mystifier notre cerveau pour qu’il l’intègre dans son activité de proprioception. On comprend qu’en fait tout repose sur notre façon de tenir le club, donc sur la position de nos mains sur le grip en bout de shaft.

Quand j’ai débuté le golf nos pros nous parlaient de grip neutre et d’une pression faible des mains sur le grip du genre 3-4 sur 10.
Aujourd’hui les recommandations sont différentes. La préférence va au grip fort, c’est à dire aux mains résolument tournées vers l’arrière, et à une pression de 6-8 sur 10.

grip mains proprioception
De gauche à droit : grip faible, grip neutre, grip fort © Clay Ballard

En fait la pression doit être suffisante pour que le club ne bouge absolument pas dans les mains pendant tout le swing. L’ensemble bras-club doit constituer un bloc solidaire afin justement de signifier au cerveau que le club doit entrer dans sa sphère de proprioception.

Attention ! Un bon grip ne saurait à lui-seul générer un super swing à tous les coups. La non régularité est inhérente à la nature humaine.
Acquérir un bon grip reste cependant une nécessité incontournable. Comme cette recherche peut conduire à une modification importante de votre swing, n’hésitez pas à vous adjoindre les services d’un pro.

Est-il possible de travailler sa proprioception ?

grip mains proprioception

Oui ! Evidemment ! Les exercices qui travaillent l’équilibre, améliorent la proprioception.
Rien de bizarre car en permanence nous maintenons notre équilibre par la connaissance de la position spatiale des masses de notre corps. Donc travailler notre équilibre entraîne nos propriocepteurs pour un fonctionnement optimal.

Nous pouvons concevoir deux types d’entraînement :

– un entrainement général chez soi. Il existe quantité d’exercices réalisables sans matériel spécifique.

En voici trois praticables tous les matins avec un tapis et un coussin.

On peut ajouter un exercice spécial golfeur : Se tenir droit, pieds joints ; croiser le pied droit (pour les droitiers) par dessus le pied gauche et le placer contre l’extérieur du pied gauche pour créer un équilibre précaire ; croiser les mains sur le sternum ; effectuer des rotations du bassin et du torse vers la gauche.

– un entrainement avec un club de golf pour solidifier l’ensemble bras-club en effectuant des allers et retours droite gauche et gauche droite. Bien vérifier la solidité du grip pendant cet exercice.

Sur le parcours il sera souvent nécessaire d’adapter son grip aux conditions. On ne grippe pas de la même façon pour réaliser un draw ou sortir d’un bunker… Là encore les conseils d’un pro peuvent être très utiles.