117-L’esprit du jeu de golf

Temps de lecture estimé 7 minutes

Avez-vous lu la règle 1.2 intitulée « Normes de comportement du joueur » ? Savez-vous ce qu’est une grave faute de comportement contraire à l’esprit du jeu ? En compétition ces fautes peuvent entraîner la disqualification d’un joueur.
Hors compétition, en partie amicale il est tellement plus agréable de jouer avec des personnes qui se comportent normalement et qui savent rester de bonne compagnie au moins pendant quelques heures.

L’esprit du jeu et la règle

La Règle 1.2 est relativement courte. La section 1.2a intitulée « Comportement attendu de tous les joueurs » pose le principe :

esprit du jeu

Il est attendu des joueurs qu’ils jouent dans l’esprit du jeu en :

  • Agissant avec intégrité – par ex. en respectant les Règles, en appliquant toutes les pénalités, et en étant honnêtes dans tous les aspects du jeu.
  • Faisant preuve de considération envers les autres – par ex. en jouant dans un bon rythme, en prenant garde à la sécurité des autres, et en ne perturbant pas le jeu des autres joueurs.
  • Prenant bien soin du parcours – par ex. en replaçant les divots, aplanissant les bunkers, réparant les impacts de balles, et en ne causant pas au parcours des dommages inutiles. Il n’y a pas de pénalité selon les Règles pour un manquement à ces recommandations, sauf que le Comité peut disqualifier un joueur pour une action allant à l’encontre de l’esprit du jeu s’il estime que le joueur a commis une grave faute de comportement.

Des pénalités autres que la disqualification ne peuvent être imposées pour des fautes de comportement que si ces pénalités ont été adoptées dans le cadre d’un Code de comportement selon la Règle 1.2b.

Les graves fautes de comportement

esprit du jeu
Attention ! Grave faute de comportement en vue.

L’expression « grave faute de comportement » qualifie l’attitude d’un joueur dont le comportement s’éloigne fortement de l’esprit du jeu. Cela inclut la malhonnêteté (donc la triche), la volonté délibérée de saboter le jeu d’un autre joueur, ou la mise en danger de la sécurité des autres. Le joueur tombe sous le coup de la sanction la plus sévère : la mise à l’écart de la compétition.

En plus de cette première approche, le Guide officiel des règles de golf 2019, donne une liste d’actions considérées comme de graves fautes de comportement.

  • Causer délibérément un grave dommage à un green.
  • Être en désaccord avec la préparation du parcours, et prendre sur lui de déplacer des marques de départ ou des piquets de hors limites.
  • Jeter un club en direction d’un autre joueur ou d’un spectateur.
  • Déconcentrer délibérément d’autres joueurs pendant qu’ils jouent des coups.
  • Enlever des détritus ou des obstructions amovibles pour désavantager un autre joueur après que l’autre joueur lui a demandé de les laisser en place.
  • Refuser à plusieurs reprises de relever une balle au repos lorsqu’elle gêne un autre joueur en stroke play.
  • Jouer délibérément en s’éloignant du trou puis vers le trou pour aider son partenaire (par ex. aider son partenaire à lire la pente sur le green).
  • Délibérément ne pas jouer conformément aux Règles et, ce faisant, potentiellement gagner un avantage significatif, malgré le fait d’encourir une pénalité pour une infraction à la Règle concernée.
  • Utiliser de manière répétée un langage grossier ou offensant.
  • Utiliser un handicap qui a été établi dans le but de fournir un avantage injuste ou se servir du tour en train d’être joué pour établir un tel handicap.

Toutefois ne sont pas considérés comme de graves fautes de comportement

  • Frapper un club sur le sol, endommager le club et causer des dommages mineurs au gazon.
  • Lancer vers un sac de golf un club qui frappe involontairement une autre personne.
  • Déconcentrer par inadvertance un autre joueur jouant un coup.
esprit du jeu
Ce club « collector » est-il homologué ?

Quelles sanctions ?

Selon les Règles la seule sanction applicable est la disqualification du joueur qui commet une grave faute de comportement

En compétition, le Comité doit déterminer si la faute de comportement est grave en tenant compte de toutes les circonstances. La Règle spécifie qu’il peut être plus approprié d’avertir d’abord le joueur qu’il risque la disqualification en cas de répétition de la faute de comportement ou d’une faute de comportement similaire.

En partie amicale la chose est plus délicate à manier. Cependant il est toujours possible de recadrer gentiment mais fermement un partenaire de jeu dont le comportement devient insupportable. Qui n’a jamais joué avec quelqu’un dont tous les bogeys se transforment en birdies au moment de compter ? En réalité le tricheur ne trompe que lui-même, mais ça lasse !

Mais comme souvent au golf les choses ne sont pas si simples ! La Règle 1.2b intitulée Code de comportement stipule :

Le Comité peut définir ses propres normes de comportement du joueur dans un Code de comportement adopté comme Règle locale.

  • Le Code peut prévoir des pénalités pour infraction à ces normes, par ex. une pénalité d’un coup ou la pénalité générale.
  • Le Comité peut aussi disqualifier un joueur pour une grave faute de comportement ne respectant pas les normes du Code.

Dans la partie « Procédures pour le Comité » du Guide officiel des Règles de golf 2019 se trouvent des recommandations faites au Comité afin d’établir un Code de comportement (Pages 419 et suivantes). Leur seule lecture prouve que les choses ne sont pas si simples.

Par exemple : un Comité établit un code de comportement avec des pénalités de un ou deux coups selon les fautes. Il devient alors nécessaire de préciser qui va juger de la gravité des fautes et faire appliquer les pénalités.
Il faut également définir si une procédure d’appel est prévue ?

Quelle structure de pénalités faut-il prévoir ? Les « Procédures pour le Comité » donnent un exemple :

• Première infraction au Code de comportement – avertissement ou sanction du Comité

• Deuxième infraction – pénalité d’un coup

• Troisième infraction – pénalité générale (2 coups)

• Quatrième infraction ou faute grave – disqualification.

Les Procédures donnent aussi une liste d’éléments qui peuvent être inclus dans un Code de comportement.

  • Une interdiction pour les joueurs de pénétrer dans toutes ou dans certaines zones de jeu interdit.
  • Des précisions sur les comportements inacceptables pour lesquels un joueur peut être pénalisé pendant un tour, par exemple :
    • Ne pas prendre soin du parcours : par exemple ne pas ratisser les bunkers ou ne pas replacer ou regarnir les divots.
    • Langage inacceptable.
    • Maltraiter ses clubs ou le parcours.
    • Être irrespectueux des autres joueurs, des arbitres ou des spectateurs.
  • Un code vestimentaire.

Ne pas aller trop loin

esprit du jeu

Les Procédures demandent expressément aux Comités qui établissent un Code de comportement de prendre en compte les points suivants :

  • S’il existe un système d’avertissement avant qu’une pénalité ou une autre sanction ne soit imposée.
  • Si les sanctions seront de nature disciplinaire ou impliqueront des pénalités selon les Règles.
  • Si la pénalité pour chaque infraction au Code de comportement est un coup de pénalité, la pénalité générale ou si les pénalités vont croissantes. Le Comité ne devrait pas utiliser d’autres types de pénalités qui s’appliqueraient au score d’un joueur.
  • Si le Code de comportement permet la disqualification pour faute grave en cas de non-respect des normes du Code.
  • Si une pénalité s’applique automatiquement à chaque fois qu’un joueur enfreint l’une de ses normes ou si l’application d’une telle pénalité est laissée à l’appréciation du Comité.
  • Si des sanctions différentes s’appliquent en cas de violation de différentes normes du Code.
  • Des sanctions disciplinaires qu’un Comité peut imposer, notamment l’interdiction faite au joueur de participer à une ou plusieurs compétitions futures organisées par le Comité ou l’obligation pour le joueur de jouer à une heure particulière de la journée. Ces sanctions sont distinctes des Règles du golf et il incombe au Comité d’écrire et d’interpréter ces sanctions.

Enfin : Lorsqu’il décide si un joueur est ou non coupable de faute grave, le Comité devrait déterminer si l’action du joueur était intentionnelle et si l’acte était suffisamment important pour justifier la disqualification sans donner un avertissement préalable et/ou appliquer d’autres sanctions lorsqu’un Code de comportement est en vigueur.

Normalement, pour une compétition, s’il existe un Code de comportement il doit être porté à la connaissance de tous les participants avant le début des épreuves.
S’il s’applique de manière permanente ou temporaire sur un parcours, il doit être inclus ou signalé d’une manière claire dans les règles locales.