109-Balle provisoire et Mulligan

Temps de lecture estimé 10 minutes

Cet article ne va pas tout vous dire sur la balle provisoire. Il n’exonère personne de la lecture de la règle 18 qui traite, entre autres, de cette balle bien particulière.
D’une manière générale mes articles sur les règles de golf se proposent simplement d’éclairer certains aspects des règles.

Un américain vient pour la première fois jouer en Écosse. Au départ du Un il rate son drive dans les dunes et joue un Mulligan, parfaitement tapé. Il se retourne vers l’écossais jouant avec lui et demande
– « Comment appelle-t-on un Mulligan en Écosse ? »
– « Nous l’appelons 3. »

Cette petite blague empruntée au site « Plus de Golf » me paraît toute indiquée pour introduire mon propos. Nous allons en effet parler évoquer aussi le fameux Mulligan.

Pas si simple de gérer correctement une balle provisoire !

La balle provisoire

Dans le règles applicables depuis le 1er janvier 2019 cette balle est traitée au chapitre 18.3.

La balle provisoire est une facilité offerte au joueur pour gagner du temps. Mais cette facilité n’est pas accordée sans conditions et n’importe comment.

À quelles conditions

Il n’est possible d’utiliser cette facilité que dans deux cas :
– si la balle risque d’être perdue en dehors d’une zone à pénalité
– si la balle risque d’être hors limite.
Dans ces deux cas seulement une balle provisoire peut être jouée depuis l’endroit où le coup précédent a été joué.

balle provisoire
La balle provisoire est une sorte
de parenthèse dans le jeu.

Il faut considérer cette balle particulière comme un sursis pour une pénalité de coup et distance. C’est une parenthèse dans le jeu. Ce qui est avant n’a pas disparu, le comptage est en suspend. Mais nul ne sait ce que va devenir la balle provisoire, quand la parenthèse va se fermer et quand et à combien va reprendre le comptage.
– si la balle d’origine est retrouvée, ailleurs que hors limites, la balle provisoire n’existe plus, la balle d’origine reste la balle en jeu, sans pénalité. Elle revient dans le jeu là où elle repose. Si elle est dans une zone à pénalité un dégagement doit être pris selon les règles applicables à cette zone.
– si la balle d’origine n’est pas retrouvée, la balle provisoire devient la balle en jeu. Elle est considérée comme ayant été jouée avec une pénalité de coup et distance (voir plus bas ).
Si la balle provisoire a été jouée du départ, elle repose en 3, le joueur joue son 4e coup :

  • le coup d’origine 1,
  • le retour au départ 2,
  • le coup sur la balle provisoire 3,
  • la balle provisoire qui devient en jeu sera jouée 4 .

Sur un parcours de golf la balle ne se déplace que rarement seule et gratuitement. En général il faut la frapper avec un club et dans ce cas ajouter un coup au score.
Si un dégagement doit être pris la balle va se déplacer dans la main du joueur, sans être frappée, vers l’endroit où elle est droppée ou placée. Il faut compter ce déplacement particulier.
Exemple : vous êtes en 2 sur le fairway et envoyez votre balle dans une zone à pénalité elle y repose en 3. Il faut prendre un dégagement. Balle en main vous la déplacez vers la zone de dégagement. Vous la droppez en ajoutant les points de pénalité. Dans notre exemple comptez 4 quand elle touche le sol, (pénalité d’un coup). Vous jouez alors votre 5e coup.

Quelques détails importants

S’il est évident que la première balle est dans une zone à pénalité, une balle provisoire ne peut pas être jouée.

Un joueur peut jouer une balle provisoire, même si les 3 minutes de recherche pour retrouver sa balle d’origine ne sont pas écoulés. Si la balle d’origine est retrouvée dans le temps imparti il doit abandonner la provisoire.

Une balle provisoire doit être clairement annoncée avant d’être jouée. Le mot « provisoire » doit être prononcé, ou alors la phrase « je joue la balle provisoirement selon la Règle 18.3″.
Si le joueur se trouve isolé à ce moment là il doit se rapprocher rapidement d’un autre joueur de sa partie et l’en informer immédiatement.
Si la balle provisoire n’est pas annoncée elle est considérée être la balle en jeu jouée avec une pénalité de coup et distance.

Estimation de bonne foi

balle provisoire
Hors limites ou en jeu ? © FFGolf

Comment savoir avec précision si une balle est passée hors limite, si elle risque d’être perdue hors d’une zone à pénalité ou si elle repose dans la zone générale ?
Dans ce cas seules les informations connues du joueur sont prises en compte. Si celui-ci estime que sa balle est perdue à un endroit, même approximatif hors d’une zone à pénalité, il peut annoncer une balle provisoire et la jouer.
Par contre cette balle perd son statut de provisoire si la première balle est retrouvée.

Cette notion d’estimation est importante. Elle ne permet à personne de discuter à un joueur le droit de jouer une balle provisoire. Mais elle a une contre partie implacable : les vrais comptes seront faits un peu plus loin, quand la situation s’éclaircira, et ils peuvent être sévères.

Notons que les règles 2019 insistent beaucoup sur la responsabilité du joueur et sur le respect de sa bonne foi.

Perte du statut de balle provisoire

Une balle perd son statut de balle provisoire dans deux cas :

1 – Si la balle d’origine est retrouvée hors d’une zone à pénalité (par qui que ce soit) dans les 3 minutes imparties à la recherche. Dans ce cas le joueur poursuit sur sa balle d’origine et ramasse sa balle provisoire. Il n’y a pas de pénalité.

2 – Si la balle d’origine est retrouvée dans une zone à pénalité, ou que l’on pense certain qu’elle est dans une zone à pénalité. Dans ce cas le joueur doit procéder selon les règles applicables à la zone à pénalité. Il ramasse sa balle provisoire.

Dans les deux cas :
– la balle provisoire devient une mauvaise balle et ne doit plus être jouée.
– tous les coups précédemment joués avec cette balle provisoire, y compris les éventuelles pénalités, sont abandonnés.

Par contre la balle provisoire garde son statut :
– aussi longtemps qu’elle n’est pas jouée avec un club. Elle peut-être droppée (injouable par exemple), placée (quand il est autorisé de placer la balle), substituée (quand elle est abimée) elle reste provisoire tant que la balle d’origine n’a pas été retrouvée dans les 3 minutes imparties.
Si la balle d’origine est retrouvée hors limites, la balle provisoire devient la balle en jeu : voir le chapitre suivant ci-dessous.

La balle provisoire devient la balle en jeu

La balle provisoire devient la balle en jeu avec la pénalité coup et distance dans deux cas :
1 – Si la balle d’origine est perdue sur le parcours ailleurs que dans une zone à pénalité ou si elle est hors limites. La balle d’origine n’est plus en jeu. Si elle est retrouvée après la fin du temps de recherche de 3 minutes elle ne peut plus être jouée et doit être considérée comme une mauvaise balle.
2 – Si la balle provisoire est jouée d’un endroit plus prés du trou que celui où la balle d’origine est estimée être. La balle d’origine n’est alors plus en jeu, même si elle est retrouvée avant la fin des 3 min de recherche, même si elle est retrouvée plus près du trou que l’endroit où elle était estimée être.

La notion d’estimation a toute son importance. C’est cette estimation qui est prise en compte pour déterminer si la balle provisoire devient ou non la balle en jeu :

  • Tant que le joueur joue sa balle plus loin du trou que l’endroit estimé où aurait pu aller la balle d’origine, la balle provisoire garde son statut jusqu’à ce que ce point soit dépassé.
  • Si le joueur joue sa balle plus près du trou que l’endroit estimé où aurait pu aller la balle d’origine, la balle provisoire devient la balle en jeu si elle est jouée, même si la balle d’origine est retrouvée plus tard, plus près du trou.
balle provisoire
Importance de la notion d’estimation. © FFGolf

Les cas inattendus

Je ne veux pas que ma balle soit retrouvée

Un joueur peut demander que personne ne cherche sa balle d’origine ! Attitude curieuse ? Pas tant qu’il y paraît !
Imaginons être au départ d’un par 3. La première balle d’un joueur file dans le décor mais il rentre directement sa balle provisoire ! Il vient de jouer le par.
En fait l’affaire n’est pas terminée pour autant car rien n’oblige les autres joueurs à rester l’arme au pied. Ils peuvent chercher la balle d’origine pendant aussi longtemps qu’ils ne « retardent pas le jeu ». S’ils la retrouvent, le joueur doit la jouer et il joue alors son 4e coup !
La seule façon de bloquer le jeu et de figer le par reste pour le joueur de se précipiter relever sa balle au fond du trou avant que les autres n’aient retrouvé sa balle d’origine.
Qui a dit que le golf n’était pas un sport !

Tout le monde se doute qu’un joueur qui ne souhaite pas que sa balle d’origine soit retrouvée a un avantage à en retirer. Les cas peuvent être nombreux et certains sont abordés dans les commentaires de la Règle 18.3c. Seule l’expérience et une bonne connaissance des règles peuvent pousser un joueur à demander que sa balle d’origine ne soit pas recherchée.

Quelle balle faut-il jouer ?

Un joueur joue une balle provisoire, mais manque de chance elle part dans le même secteur que la balle d’origine ! Situation classique qui a une explication : voyez cet article sur les coups d’essai. Quand le joueur arrive sur le secteur il est dans l’impossibilité de distinguer la balle d’origine de la balle provisoire.
Si on ne retrouve qu’une balle, il doit la jouer en la considérant comme la balle provisoire.
Si on retrouve les deux balles il doit en jouer une au choix en la considérant comme la balle provisoire. L’autre balle est considérée comme perdue et ne doit pas être jouée.
Moralité : marquez vos balles de façon à pouvoir les distinguer !

C’est pas moi c’est l’autre !

Il existe 4 cas où le joueur peut ne pas jouer de balle provisoire et substituer une nouvelle balle à sa balle d’origine perdue.
Lorsque la balle d’origine n’a pas été retrouvée mais que l’on est sûr ou quasiment certain que la balle :

1 – repose sur le parcours mais qu’elle a été déplacée par une influence extérieure, le joueur peut substituer, sans pénalité, une nouvelle balle selon la règle 9.6.

2 – repose sur le parcours dans ou sur une obstruction amovible le joueur peut procéder selon la règle 15.2b et se dégager gratuitement en utilisant comme point de référence le point estimé directement en dessous de l’endroit où la balle a franchi en dernier la lisière de l’obstruction amovible sur le parcours .

3 – repose dans une condition anormale du parcours (zone dégradée), le joueur peut se dégager en procédant selon la règle 16.1e. Attention si la condition anormale est dans un bunker se dropper sur la ligne de référence à l’extérieur du bunker coûte 1 point de pénalité (règle 16.1c).

4 – a été délibérément arrêtée par une quelconque personne, le joueur peut procéder selon la règle 11.2c. La balle doit être droppée ou placée à l’endroit estimé où elle aurait pu aller si elle n’avait pas été arrêtée. Ce n’est pas un cas simple à traiter… Heureusement il est relativement rare !

Deuxième balle provisoire !

Ce n’est vraiment pas de chance ! Les points vont s’accumuler, ce trou commence à sentir le roussi ! Mais attention dans une compétition en store play vous devez jouer la balle jusqu’au fond du trou sous peine d’être éliminé. Interdit de relever !
Si une balle provisoire risque elle-même d’être perdue à l’extérieur d’une zone à pénalité ou d’être hors limites :
– Le joueur peut jouer une autre balle provisoire.
– Cette nouvelle balle a alors la même relation avec la première balle provisoire que la première balle provisoire avec la balle d’origine.

Enfin n’oubliez pas qu’une règle locale de type E5 peut-être activée sur le parcours que vous jouez soit de manière permanente, soit de manière temporaire pour une compétition précise, soit juste pour la partie que vous partagez. Dans ce cas voyez l’article qui lui est consacré.

Le Mulligan

Nous connaissons tous ce coup. Il ne fait pas partie des règles. Il n’est pas même cité ! Normal, vu des instances législatives du golf (Royal & Ancient et USGA), c’est de la triche !

Rejouer un coup sans compter de pénalités n’est théoriquement pas possible. Pourtant il est très vraisemblable que nous avons tous joué des Mulligans !

Disons que c’est une facilité que l’on peut s’accorder en partie très amicale à condition que ce soit convenu à l’avance et que tout le monde puisse y avoir accès. Normalement on ne joue de Mulligan qu’au départ du trou 1. Mais j’ai vu des parties où il y avait Mulligan sur tous les trous. Open bar !

L’origine se situerait au Canada dans les années 1920. Il existe au moins trois « légendes ». Quoi qu’il en soit il semble bien que c’est au Country Club de Montréal que David Mulligan a « inventé » ce coup très populaire sur les parcours du monde entier !